SULLIVAN PAT (1886/1887-1933) & MESSMER OTTO (1894-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La vie de Patrick O'Sullivan, dit Pat Sullivan, est si mal connue que même la date de sa naissance est incertaine. Australien, il débute tôt dans les journaux de Sidney avant d'émigrer aux États-Unis. Rapidement, il travaille dans un studio de dessins animés. Dès 1915, il crée son propre studio où il va rapidement s'imposer. Chaplin vit alors le début de son succès avec le personnage de Charlot. Sullivan — aidé de ses collaborateurs — va l'adapter en dessin animé en créant dès 1917 le personnage qui va le rendre célèbre dans le monde entier, Félix le Chat. Très anthropomorphe, ce chat est un vagabond, un clochard, oscillant entre chance et malchance, sauvé par son astuce et sa débrouillardise. Même sa démarche est celle de Chaplin. Félix n'a pour obsession que l'essentiel : manger, dormir, s'abriter, trouver des « filles-chattes » et jouer des tours aux vilains, histoire de rire un brin. C'est sommaire, mais populaire. Au fil des courts métrages, les gags et les blagues se sophistiquent et Sullivan va inventer une grammaire, nouvelle dans le genre, en utilisant tous les signes dans l'image : les scènes où Félix transforme en objets les points d'exclamation ou d'interrogation feront date.

Dès 1916, Sullivan a parmi ses collaborateurs un ancien dessinateur de mode passé au dessin animé, Otto Messmer. Le célèbre chat lui devra beaucoup. En effet, le succès de Félix lui vaut d'être adapté en bande dessinée. Sullivan n'y travaillera jamais, même si sa signature est la seule à apparaître. C'est en réalité Messmer qui crée la série, d'abord en sunday page (1923), ensuite en daily strip (1927). Il affirmera plus tard avoir été l'unique dessinateur de la série. Grâce aux travaux de quelques iconologues avisés, on sait aujourd'hui que, jusqu'à la mort de Sullivan, en 1933, la plupart des assistants du studio y ont contribué. Mais dès 1935 et jusqu'en 1955 (la sunday page n'ayant pas survécu à la guerre), Messmer travaille seul, avant de s'arrêter. En 1965, il reviendra très brièvement à cette série, alors bien dépassée. On peut donc considérer Sullivan comme l'auteur principal de Félix en dessins animés et Messmer comme l'auteur principal de Félix en bande dessinée.

Dans le souvenir des nostalgiques, le dessin animé a beaucoup plus d'importance, même si la bande dessinée, rééditée aujourd'hui chez Futuropolis, garde un charme certain. Les cascades de gags, leur originalité, l'utilisation poussée à l'extrême de l'espace graphique en font le grand ancêtre d'un Tex Avery par exemple. L'obligation de rester muet a beaucoup contribué à ces jeux sur l'image. Avant l'arrivée tonitruante des personnages de Disney, Sullivan et Messmer ont créé un archétype, jalon essentiel dans l'élaboration de deux genres (bande dessinée et dessin animé) alors balbutiants.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SULLIVAN PAT (1886/1887-1933) & MESSMER OTTO (1894-1983)  » est également traité dans :

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 303 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le temps des bandes humoristiques »  : […] ), une série créée en 1920 par Martin Branner (1888-1970), et Blondie (1930) par Murat « Chic » Young (1901-1973). Une veine poétique affleure dans Félix le Chat (1923), par Pat Sullivan (1887-1933) et Otto Messmer (1892-1983), un félin malicieux apparu en dessins animés dès 1919, et le burlesque triomphe quand Elzie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bande-dessinee/#i_92849

Pour citer l’article

Yves FRÉMION, « SULLIVAN PAT (1886/1887-1933) & MESSMER OTTO - (1894-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sullivan-et-messmer/