SIMA GUANG [SSEU-MA KOUANG] (1019-1086)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un des grands lettrés de l'époque Song, historien et homme politique, contemporain de Wang Anshi, dont il fut un des ardents adversaires. Sima Guang a déjà une longue carrière administrative derrière lui quand son opposition à la politique de Wang l'écarte du gouvernement (1070). À la mort de l'empereur Shenzong, il supprime la plupart des réformes, ou « lois nouvelles », durant une brève période où il est Premier ministre. Mais il est surtout célèbre comme auteur d'une grande histoire de la Chine. Les matériaux provenant des histoires dynastiques ainsi que de sources secondaires y sont arrangés, selon l'ordre chronologique, à la manière du Zuozhuan, un des grands commentaires du Chunqiu, avec des remarques ajoutées par Sima Guang. L'ouvrage fut présenté à l'empereur, qui lui conféra le titre de Zizhi tongjian (Miroir général pour aider au gouvernement). C'est un des chefs-d'œuvre de l'historiographie chinoise ainsi que la première grande histoire générale depuis le Shiji (Mémoires historiques) de Sima Qian.

—  Maxime KALTENMARK

Écrit par :

  • : ancien directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section)

Classification


Autres références

«  SIMA GUANG [ SSEU-MA KOUANG ] (1019-1086)  » est également traité dans :

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « La menace de la steppe et ses conséquences »  : […] Tous ces aspects positifs sont cependant menacés par une faiblesse fondamentale : dès sa fondation, l'Empire des Song est privé des moyens qui lui auraient permis d'adopter une politique offensive à l'égard de la steppe. Les régions d'élevage de chevaux, au Gansu, au Shǎnxi et au Shānxi, sont occupées ou troublées par les incursions des Tibétains et des éleveurs nomades, et de puissants empires, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_19754

CHINOISE (CIVILISATION) - Bureaucratie, gouvernement, économie

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 11 003 mots

Dans le chapitre « Conservatisme et réformisme »  : […] Les propositions de réforme dont il vient d'être question n'ont pas eu de suite, pas plus d'ailleurs que d'autres, suggérant, en sens inverse, de résoudre le problème de l'insuffisance de la densité administrative en bureaucratisant les échelons subalternes. Est-ce à dire que le système parachevé sous les Song et l'idéologie sur laquelle il s'appuie sont par essence conservateurs ? C'est une quest […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-bureaucratie-gouvernement-economie/#i_19754

CHINOISE (CIVILISATION) - La littérature

  • Écrit par 
  • Paul DEMIÉVILLE, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Yves HERVOUET, 
  • François JULLIEN, 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 45 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les études historiques »  : […] Sous les Song, on voit l'érudition prendre une place de plus en plus considérable dans la production littéraire. C'est de cette époque que datent les premiers recueils d'archéologie ; aux Song remontent également les premiers traités d'histoire de l'art. La critique littéraire, elle aussi, se développe parfois au détriment de la création originale et produit d'innombrables recueils de Propos sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-la-litterature/#i_19754

Pour citer l’article

Maxime KALTENMARK, « SIMA GUANG [SSEU-MA KOUANG] (1019-1086) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sima-guang-sseu-ma-kouang/