LIPSET SEYMOUR MARTIN (1922-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sociologue et spécialiste de science politique américain, Seymour Martin Lipset est né le 18 mars 1922 à New York. Ses travaux sur les structures sociales, les politiques comparées, les syndicats et l'opinion publique lui valent une réputation internationale.

Après avoir obtenu sa licence de sciences au City College de New York en 1943, Lipset devient assistant à l'université de Toronto (1946-1948), puis professeur assistant à Berkeley (1948-1950). Il passe son doctorat à Columbia (1949) où il enseigne de 1950 à 1956. Il est nommé directeur adjoint du Bureau of Applied Social Research, fondé par Paul Lazarsfeld, de 1954 à 1956. Il enseigne la sociologie à Berkeley pendant les dix années suivantes et y dirige l'Institut d'études internationales de 1962 à 1966. Après un court passage à Harvard, il est nommé professeur de science politique et de sociologie à l'Institut Hoover de Stanford en 1975.

Parmi les nombreux ouvrages de Lipset, citons Agrarian Socialim (1950, nouv. éd. en 1968), Union Democracy (1956, en collaboration) et Social Mobility in Industrial Society (1959, en collaboration avec Reinhard Bendix). Son Political Man (1960, nouv. éd. en 1981 ; trad. franç. L'Homme et la politique, 1963) obtint le prix MacIver décerné par l'Association américaine de sociologie. Signalons encore Revolution and Counter Revolution (1968), The Politics of Unreason (1970, en collaboration avec Earl Raab, nouv. éd. 1978) qui remporta le prix Myrdal, Rebellion in the University (1972, rééd. 1976) et The Divided Academy (1975, en collaboration avec E. C. Ladd). Dans ces travaux, il développe sa théorie sur le système des élites et la politique. Il est également l'auteur de Emerging Coalitions in American Politics (1978) et The Confidence Gap : Business, Labor, and Government in the Public Mind (1983, en collaboration avec William Schneider), un ouvrage dans lequel il étudie la perte de confiance des Américains dans leurs principales institutions du milieu des années 1960 au début des années 1980. Il a publié The Encyclopedia of Democraty (1995), une étude générale du gouvernement représentatif. Traduits en dix-huit langues, ses travaux ont beaucoup influencé la sociologie.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  LIPSET SEYMOUR MARTIN (1922-2006)  » est également traité dans :

ADAPTATION - Adaptation sociale

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 2 248 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La réalité sociale et l'homogénéité de l'opinion »  : […] des attitudes et des valeurs. Cela est par exemple démontré dans une analyse menée par Lipset, Trow et Coleman sur une élection dans les sections du syndicat américain des typographes : on y observe que, malgré le caractère anonyme du vote, les choix tendent à se concentrer dans chaque section sur un des deux candidats, et ce, d'autant plus que les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adaptation-adaptation-sociale/#i_92998

ATTITUDE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 4 165 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Recherches sociologiques et psychologiques »  : […] Plus intéressants et plus importants peut-être sont les travaux qui, comme ceux de Lipset et surtout de Newcomb, étudient le processus de formation et de changement d'attitude dans une situation sociale réelle. Dans son étude sur les attitudes politiques dans un établissement d'enseignement supérieur, Newcomb montre que celles-ci sont fonction du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/attitude/#i_92998

Pour citer l’article

« LIPSET SEYMOUR MARTIN - (1922-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/seymour-martin-lipset/