SCIENCES ET CURIOSITÉS À LA COUR DE VERSAILLES (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les sciences ont bien été présentes à la cour de Versailles. Déterminer si les rois et leur entourage les considéraient comme de véritables disciplines intellectuelles, ou comme de simples raretés divertissantes et singulières, tel était l'objectif de l'exposition Sciences & curiosités à la cour de Versailles, accueillie au château de Versailles du 26 octobre 2010 au 3 avril 2011.

Plus de trois cents œuvres de toute nature ont été réunies à cette occasion : documents iconographiques, textes imprimés et manuscrits, mais aussi et surtout de nombreux instruments scientifiques, objets d'art ou pièces anthropologiques. Celles-ci font partie des collections de plusieurs établissements héritiers des fondations et des collections royales et princières, tels l'Académie des sciences, le Muséum national d'histoire naturelle ou l'Observatoire de Paris, ainsi bien sûr que des collections propres au château. Ces éléments ont été mis en scène grâce à une muséographie innovante mêlant nouvelles technologies et recréation d'espaces « à l'ancienne », comme des vitrines à l'aspect de serres. La toute première salle de l'exposition unissait parfaitement ces deux aspects. En effet, une reproduction du globe céleste de Coronelli (représentant l'état du ciel à la naissance de Louis XIV) surplombait la projection sur un écran à 3600 d'un film entièrement en haute définition, dont le tournage a sollicité les techniciens les plus chevronnés, et qui plongeait le visiteur dans les dix-sept lieux différents du château et de son domaine où la science s'est exprimée (application, enseignement, expérimentations, démonstration).

Fondée en 1667 par Louis XIV, l'Académie royale des sciences rassemble une soixantaine de savants, y compris étrangers, qui se réunissent deux fois par semaine non pas à Versailles mais au Louvre, comme le rappelle la deuxième salle qui présente les principaux protagonistes de l'exposition. Bien que le plus grand protecteur des sciences ne vive pas à [...]

Présentation des membres de l’Académie des sciences par Colbert à Louis XIV, Henri Testelin, d’après Charles Le brun

Présentation des membres de l’Académie des sciences par Colbert à Louis XIV, Henri Testelin, d’après Charles Le brun

Photographie

G.W. Leibniz séjourne à Paris en 1672. Grâce à la fondation de l'Académie royale des sciences en 1667, la ville est devenue un foyer de recherches intellectuelles et scientifiques. Leibniz y fréquentera notamment le mathématicien Christiaan Huygens. Henri Testelin d'après Charles Le Brun,... 

Crédits : The Gallery Collection/ Corbis

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Justine ANCELIN, « SCIENCES ET CURIOSITÉS À LA COUR DE VERSAILLES (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-et-curiosites-a-la-cour-de-versailles-exposition/