CHRÉTIENNE SCIENCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Mary Baker-Eddy

Mary Baker-Eddy
Crédits : Hulton Getty

photographie

Brigham Young

Brigham Young
Crédits : Hulton Getty

photographie


On considère souvent la Science chrétienne (Christian Science) comme une secte protestante. Bien que né sur le terrain protestant, ce mouvement, qui tient pour inspiré l'ouvrage de sa fondatrice Science and Health et l'utilise à l'égal de la Bible, doit plutôt être regardé comme une nouvelle religion (cult dans la terminologie des sociologues américains).

La fondatrice

La fondatrice de la Science chrétienne, Mary Baker-Eddy (ce dernier nom étant celui de son troisième mari), est née à Bow (New Hampshire) en 1821. Dès ses premières années, elle souffrit de maux dus à une complexion délicate. De famille presbytérienne pieuse, elle adhéra, à l'âge de dix-sept ans, à une Église congrégationaliste. Mais déjà à cette époque, elle aurait entretenu des doutes sur certaines croyances traditionnelles du christianisme. Le souci de sa santé l'incita à rechercher des formes non conformistes de médecine : après la naissance de son enfant, en 1844, elle fut réduite à un état de semi-invalidité qu'elle ne surmonta qu'après sa découverte, en 1866, de la Science chrétienne. En 1862, elle fit la connaissance de Phineas Quimby, horloger de son métier et guérisseur à sa façon : il recourait à la persuasion, après avoir pratiqué, puis abandonné l'hypnotisme. La future fondatrice de la Science chrétienne eut entre les mains le cahier où Quimby avait résumé ses principes. Elle publia, en 1875, Science and Health with Key to the Scriptures, par la suite plusieurs fois remanié. Mary Baker-Eddy prétend cependant, dans ses écrits, que la révélation de la Science chrétienne lui fut donnée miraculeusement en lisant le récit biblique de la guérison du paralytique (Matthieu, ix, 2-8). Elle souffrait à ce moment-là des suites d'une chute sur un trottoir gelé et aurait été guérie en faisant la lecture de cette péricope évangélique. En un autre endroit, il est vrai, elle date la découverte de la Science chrétienne de l'année 1866. Retenons ici que Quimby était mort quelque temps avant l'épisode en rapport avec Matthieu, ix, 2-8. À partir de cette date, Mary Baker [...]

Mary Baker-Eddy

Mary Baker-Eddy

Photographie

Planche d'une revue londonienne de 1906 dénonçant la Science chrétienne et sa fondatrice, Mary Baker-Eddy. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres et sciences humaines, maître de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean SÉGUY, « CHRÉTIENNE SCIENCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/science-chretienne/