SCAPOLITES ou WERNÉRITES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du grec « scapos », tige, et « lithos », pierre, car elles se présentent sous la forme de prismes allongés, les scapolites ou wernérites forment une famille de minéraux dont la trame cristalline possède une structure de tectosilicate, semblable à celle des feldspaths.

La structure cristalline est caractérisée par la présence d'anneaux complexes, formés de quatre tétraèdres, se disposant en colonnes parallèles, ce qui laisse des lacunes dans lesquelles s'insèrent des anions de grandes dimensions : Na, Ca d'une part, Cl, SO2—4, CO2—3 d'autre part, et parfois F et OH. La symétrie devient alors quadratique.

D'un point de vue chimique, les scapolites constituent une série isomorphe, comparable à celle des plagioclases, les coupures généralement admises étant les suivantes :

— de 0 à 20 p. 100 de méionite, la marialite [Si3AlO8](Cl2, SO4, CO3)Na8,

— de 20 à 50 p. 100 de méionite, le dipyre,

— de 50 à 80 p. 100 de méionite, la mizzonite,

— de 80 à 100 p. 100 enfin, la méionite [Si3Al2O8](Cl2, SO4, CO3)Ca8.

D'une manière schématique, on peut écrire qu'une molécule de marialite est formée de trois molécules d'albite et de deux de chlorure de sodium, tandis qu'une molécule de méionite est constituée de trois molécules d'anorthite et d'une de carbonate de calcium, ce qui a conduit à considérer les scapolites comme des plagioclases à tendance pneumatolitique.

Les scapolites sont généralement blanches ou grises ; plus rarement, elles deviennent rouges ou bleues, en raison d'impuretés. Leur éclat est vitreux, avec un reflet nacré. De faible dureté, ces minéraux ont une densité qui varie avec leur composition chimique : de 2,61 pour la marialite à 2,75 pour la méionite.

Les scapolites sont des minéraux des roches métamorphiques enrichies, localement ou régionalement, en chlore, gaz carbonique et anhydride sulfurique. Souvent d'origine pneumatolitique, elles peuvent exister dans la zone de pyrométamorphisme de contact provoquée par l'intrusion de roches basiques ou granitiques dans des calcaires et des dolomies, plus rarement dans des produits de projection volcaniques. Enfin, les scapolites sont des minéraux d'altération, assez rares, de certains silicates : plagioclases surtout.

—  Michel GIBERT

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel GIBERT, « SCAPOLITES ou WERNÉRITES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/scapolites-wernerites/