SAINT-POL-ROUX (1861-1940)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Quarante ans dans le dix-neuvième, quarante dans le vingtième, la terrestre existence de Saint-Pol-Roux est exactement balancée sur un couteau qui est l'aube de notre siècle », écrit André Pieyre de Mandiargues. Quant à l'œuvre, elle semble vouloir dépasser toute limite temporelle. Le premier livre, Golgotha, date de 1884, et le dernier paraîtra à peu près un siècle plus tard : une masse considérable d'inédits (Le Trésor de l'homme, La Répoétique, etc.) n'a été découverte et publiée que plus de trente ans après sa mort. Par cette surprise posthume, Saint-Pol-Roux reste un auteur à découvrir. Plus que celle d'aucun autre son image est changeante. Ainsi, ses premières œuvres sont d'un poète symboliste – Mallarmé l'appelle « mon fils » –, plus tard, les surréalistes le fêtent comme un précurseur – André Breton lui dédie Clair de terre. Puis on le redécouvre comme le premier baroque moderne. Et chaque livre qui paraît nous oblige à réviser nos jugements.

Une œuvre double

Pierre-Paul Roux, dit Saint-Pol-Roux, semble être un avatar de Janus : une vie et une œuvre à deux faces. La biographie est ainsi divisée : d'une part – après la naissance à Saint-Henri près de Marseille et l'adolescence à Lyon –, la vie parisienne de la fin du xixe siècle, les manifestations littéraires accompagnant la naissance du symbolisme ; d'autre part, la solitude, l'exil choisi à l'extrême pointe de la Bretagne, « au bout du monde ». Jusqu'au jour cruel de 1940 où à Brest un soldat allemand fit de Saint-Pol-Roux un « poète assassiné ».

L'œuvre est également partagée. Dans un premier temps, Saint-Pol-Roux écrit les poèmes en prose des Reposoirs de la procession : trois volumes, respectivement intitulés La Rose et les épines du chemin, De la colombe au corbeau par le paon et Les Féeries intérieures, publiés entre 1893 et 1907. Saint-Pol-Roux en explique lui-même l'ordonnance : « Le seul ordre donné à ces courtes exégèses est celui de la journée. C [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : agrégé de lettres classiques, chargé de cours à l'université de Nanterre, écrivain

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Gérard MACÉ, « SAINT-POL-ROUX (1861-1940) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-pol-roux/