AOUITA SAÏD (1959- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Athlète marocain spécialiste du demi-fond, Saïd Aouita marqua l'histoire du sport en 1987, en « cassant » la barrière des 13 minutes sur 5 000 mètres. Il demeure considéré comme la première vedette de l'athlétisme marocain ; Hicham El Guerrouj le prit pour modèle.

Saïd Aouita, 1987

Photographie : Saïd Aouita, 1987

Photographie

En 1987 à Rome, l'athlète marocain Saïd Aouita est champion du monde du 5 000 mètres. 

Crédits : Bob Martin/ Allsport/ Getty

Afficher

Saïd Aouita est né le 2 novembre 1959 à Kenitra. L'enfant rêve de devenir footballeur, mais, remarqué par un professeur d'éducation physique, il s'oriente vers l'athlétisme, plus particulièrement vers les courses de demi-fond. Le jeune homme participe à des épreuves internationales dès l'âge de dix-huit ans, part pour la France à vingt ans, une bourse de l'Institut national des sports de Paris lui permettant de suivre un entraînement rigoureux axé sur un travail tout en souplesse, lequel convient à son gabarit (1,75 m, 64 kg). Durant l'hiver, il forge sa résistance en disputant des compétitions de cross-country, et ses efforts portent rapidement leurs fruits : en 1983, il se classe troisième du 1 500 mètres des Championnats du monde d'Helsinki remporté par le Britannique Steve Cram. Pour les jeux Olympiques de Los Angeles, en 1984, il fait un choix étonnant : délaissant sa meilleure distance, le 1 500 mètres, il décide de s'aligner dans le 5 000 mètres, estimant que la résistance qu'il a acquise durant de longues heures d'entraînement lui permet d'aborder sereinement cette épreuve et que sa vitesse terminale constitue un atout. Cette option osée se voit couronnée de succès : le 11 août, jour de la finale, les Portugais António Leitão et Ezequiel Canario impriment un train soutenu qu'Aouita n'a aucun mal à suivre ; dans le dernier tour, le Marocain place une formidable accélération et s'impose (13 min 5,59 s), devant l'inattendu Suisse Markus Ryffel (13 min 7,54 s), qui seul a pu lui tenir la dragée haute. Pour le Maroc, qui jusque-là n'avait jamais obtenu une médaille d'or aux Jeux, la fête est complète car, deux jours plus tôt, [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « AOUITA SAÏD (1959- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/said-aouita/