HUNTER RUBY (1955-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auteur-compositrice et chanteuse australienne, Ruby Hunter a, avec son compagnon, Archie Roach, traduit musicalement le désarroi de la stolen generation (« génération volée » : enlèvement des enfants aborigènes australiens dans le cadre de la politique d'assimilation entre 1910 et 1970), dans son pays natal comme dans le monde entier.

Ruby Hunter naît en 1955, dans l'État d'Australie-Méridionale. Arrachée à sa famille dès sa plus tendre enfance pour être placée dans un foyer blanc ; adolescente, elle vit dans la rue, où elle rencontre Archie Roach, qui a subi le même sort. Avec sa voix grave, Ruby Hunter chante son existence et abordent les problèmes des Aborigènes australiens et des femmes. Le premier album d'Archie Roach, Charcoal Lane (1990), renferme ainsi un titre écrit par Ruby Hunter, Down City Streets (« Dans la rue »). En 1994, avec la sortie de Thoughts Within, la chanteuse devient la première Aborigène à produire un disque solo, qui est couronné par l'A.R.I.A. (Australian Recording Industry Association) comme meilleur album de musique indigène de l'année en 1995. Il en est de même de Feeling Good, récompensé en 2000 par cette institution dans la catégorie blues and roots. En 2004, Ruby's Story, collaboration musicale entre Ruby Hunter, Archie Roach et l'Australian Art Orchestra, est produit à Sydney. Deux ans plus tard, la chanteuse devient l'un des membres fondateurs du collectif musical The Black Arm Band. En 2003, Ruby Hunter et Archie Roach sont distingués pour leur contribution exceptionnelle à la musique aborigène et des îles du détroit de Torres. Ruby Hunter meurt le 17 février 2010, dans l'État de Victoria.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« HUNTER RUBY - (1955-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruby-hunter/