Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SOUTHWELL ROBERT (1561-1595)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Poète et martyr, jésuite et missionnaire qui vécut dans la sainteté à une époque de persécutions, Southwell a composé des poèmes d'inspiration religieuse annonçant George Herbert et Richard Crashaw. Éduqué dans des collèges de jésuites en France et à Rome, il fut ordonné prêtre en 1585 et devint préfet des études au collège anglais de Rome. En 1586, il revint en Angleterre en qualité de missionnaire et fut chapelain d'Anne Howard et directeur de conscience de son mari, le premier comte d'Arundel, qui fut emprisonné comme réfractaire à la Tour de Londres. Southwell vécut caché dans l'hôtel des Arundel, d'où il écrivait des lettres de consolation aux catholiques persécutés, et les visitait comme missionnaire de la vraie foi. Une épître de réconfort... (An Epistle of Comfort...) fut imprimée secrètement en 1587 ; d'autres lettres encore circulèrent sous forme de manuscrits. Elles furent accueillies avec faveur, même en dehors des cercles catholiques.

Southwell fut arrêté en 1592, alors qu'il célébrait la messe. Enfermé dans un cachot de la Tour de Londres et torturé, il refusa de révéler les cachettes des autres prêtres catholiques. En 1595, il fut jugé pour trahison et exécuté.

La religion est l'unique thème des œuvres de Southwell. Il s'apparente aux poètes métaphysiques du xviie siècle par l'utilisation qu'il fait du paradoxe, de la métaphore et des images frappantes. La Complainte de saint Pierre (St. Peters Complaynt) fut publiée après sa mort. Ben Jonson déclarait qu'il aurait volontiers détruit beaucoup de ses propres poèmes pour pouvoir dire qu'il était l'auteur de L'Enfant ardent (Burning Babe).

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Encyclopædia Universalis. SOUTHWELL ROBERT (1561-1595) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • MÉTAPHYSIQUES POÈTES

    • Écrit par
    • 3 064 mots
    • 1 média
    ...recueil composé par Helen Gardner en 1957, The Metaphysical Poets, en porte le nombre à trente-huit et réunit des élisabéthains, Walter Ralegh et Robert Southwell, le classique Ben Jonson, le correct Edmund Waller, le roué de la Restauration, Rochester, ainsi que tous les «   cavaliers », fils...