HOFSTADTER ROBERT (1915-1990)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 5 février 1915 à New York (États-Unis), Robert Hofstadter fit ses études à New York et à Princeton, où en 1938 il soutint sa thèse sur le spectre infrarouge des molécules organiques simples et l'élucidation de la structure de la liaison hydrogène dans ces molécules. Assistant-professeur à l'université de Princeton, il participa au développement des compteurs à scintillation, en particulier ceux à l'iodure de sodium dopé au thallium, qui se révélèrent d'excellents détecteurs capables de mesurer l'énergie des photons comme des autres particules rapides.

Hofstadter rejoignit l'université de Stanford, en Californie, où il lança le programme de diffusion sur le proton et les noyaux atomiques des électrons accélérés jusqu'à quelque 200 MeV par l'accélérateur linéaire mis en service en 1953. Il reçut le prix Nobel de physique en 1961 pour son rôle de pionnier dans l'étude par diffusion électronique de la structure de la matière. Ces expériences montrèrent en particulier que proton et neutron n'étaient pas des particules ponctuelles et qu'on pouvait déterminer leur taille et leur forme. Il prédit, à partir de ces observations, l'existence de mésons (notés ρ et ω) qui furent ensuite observés. En 1968, il était directeur du Laboratoire de hautes énergies de l'université de Stanford lorsque le nouvel accélérateur d'électrons révéla la structure en quarks des protons et des neutrons. Avec Barrie Hughes, il conçut et développa, après 1968, de nouveaux détecteurs pour la physique des particules, dont la « boule de cristal », assemblage de neuf cents détecteurs à iodure de sodium. Ses dernières recherches concernèrent la détection des rayons γ de très haute énergie produits par des sources cosmiques ; il contribua ainsi au programme E.G.R.E.T. (Energetic Gamma Ray Experiment Telescope) embarqué sur l'observatoire de rayons γ mis en orbite par la N.A.S.A. en avril 1991.

Robert Hofstadter est mort le 17 novembre 1990 à Stanford.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  HOFSTADTER ROBERT (1915-1990)  » est également traité dans :

PROTON

  • Écrit par 
  • Nicole d' HOSE
  •  • 4 575 mots

Dans le chapitre « Distribution spatiale de la charge du proton »  : […] La valeur du moment magnétique du proton sous-entend l'existence d'une distribution spatiale de sa charge. Celle-ci a été mesurée, en diffusion d'électrons, par l'équipe de Robert Hofstadter à partir des années 1950 à l'université de Stanford en Californie. Ces expériences consistent à bombarder une cible de protons avec un faisceau d'électrons do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proton/#i_14598

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « HOFSTADTER ROBERT - (1915-1990) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-hofstadter/