COOVER ROBERT (1932- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le romancier américain Robert Coover est originaire du Middle West. Il est né en 1932 dans une petite ville de la Prairie dans l'Iowa. On était alors en pleine Dépression ; au chômage, son père était parti « sur la route » ; la famille s'était repliée dans la maison du grand-père maternel, un pasteur luthérien de souche allemande qui laissa son empreinte sur le jeune « Bob ». Son adolescence se passe dans le « pays noir », le pays minier du sud de l'Illinois, où son père travaille au journal local. C'est là que Coover situe The Origin of the Brunists (1966) : un coup de grisou au fond d'un puits a fait près de cent victimes ; des décombres, on retire un seul survivant, un immigrant italien du nom de Giovanni Bruno ; sa « résurrection » quasi miraculeuse donne bientôt naissance à une sorte d'Église primitive qui narre la geste de ce « prophète et plus que prophète », recueille ses paroles dans des « Évangiles », compose des hymnes et des cantiques, invente une liturgie, puis se rassemble pour attendre la fin des temps promise par son Testament.

Satire, dans la lignée du Sinclair Lewis d'Elmer Gantry, de l'effervescence religieuse qui a si souvent scandé l'histoire de l'Amérique, ce premier roman est aussi une « métafiction » – une réflexion sur l'origine non seulement des Brunistes, mais aussi de tout récit, de toute « fiction », comme, à l'instar des Fictions de Borges, on se mit alors à dire. De même que ses amis William Gass et John Hawkes, ou ses contemporains John Barth et E. A. Doctorow, Coover part du constat que le roman comme forme est arrivé à épuisement. Dès qu'il commence à écrire, dans l'après-Beckett, vers 1957, il entreprend de dresser l'inventaire des « histoires » possibles, de mettre à nu la morphologie des contes du répertoire, puis de les re-raconter sous un angle, ou dans un registre linguistique, qui les « défamiliarise ». Ces « nouvelles exemplaires » (en hommage à Ce [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur de littérature américaine à l'université de Paris-IV-Sorbonne et à l'École normale supérieure

Classification

Pour citer l’article

Pierre-Yves PÉTILLON, « COOVER ROBERT (1932- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-coover/