GUTTUSO RENATO (1912-1987)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Bagheria (Sicile), le plus célèbre peintre italien du xxe siècle, après Giorgio de Chirico, ne se dissocie pas, par la sensualité et la violence de sa peinture figurative, du pays où il est né. Il a commencé par y faire des études de droit en 1930 et exposera ses tableaux avec des artistes siciliens jusqu'à la guerre. À partir des années 1935-1937, il prend une position antifasciste et s'installe définitivement à Rome en 1937, où il se fait remarquer par L'Exécution en campagne, sa première grande toile, qu'il dédie à Federico García Lorca. Mais c'est avec La Fuite de l'Etna, en 1938, qu'il relance le réalisme en Italie, un réalisme qui tient compte de Guernica, tempétueux, plus fidèle au modèle picassien, ou goyesque, qu'aux impératifs du réalisme socialiste, auquel son militantisme aurait pu le faire céder davantage. Lié aux peintres et aux écrivains qui vont compter au lendemain de la guerre, De Libero, Alberto Moravia, qui lui consacrera de belles pages, c'est avec le groupe de peintres Corrente, qu'il a contribué à fonder à Milan en 1934, qu'il mène un combat politique à travers la peinture. « Peindre des bouteilles ou faire de la poésie hermétique, a-t-il dit, était en soi une protestation. » Cherchant à voir les anciens d'un œil contemporain, il ne succombe pas, malgré l'estime et l'amitié qu'il porte à certains peintres abstraits, à la tentation de la peinture-peinture. À contre-courant, il tente même de ressusciter la peinture d'histoire, comme il le fera encore en 1952 dans La Bataille du pont Ammiraglio, qui évoque Garibaldi. Mais c'est toujours de manière collective, avec le groupe Corrente, dont faisaient partie en 1940-1942 des peintres comme Emilio Vedova, Bruno Cassinari, Renato Birolli et Ernesto Treccani, qu'il entend protester « contre la dégénérescence politique, civile et intellectuelle ». Il participe malgré tout à la quadriennale de Rome en 1943, mais se réfugie à Quarto, en dehors de Rome, à la fin de la guerre, et réalise la série de ses dessins, Got mit uns, qui dénoncent les massacr [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Alain JOUFFROY, « GUTTUSO RENATO - (1912-1987) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/renato-guttuso/