RÈGNE DE MUTESA Ier AU BUGANDA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au début de 1857, Mutesa Ier monte sur le trône du Buganda (situé en Ouganda, sur les rives nord et ouest du lac Victoria). Ce royaume guerrier, extrêmement centralisé, est au faîte de sa puissance. Il domine une grande partie de la région des Grands Lacs. Le roi Mutesa sera célébré au xxe siècle. Pour les nationalistes, il représente la grandeur d'une monarchie africaine indépendante. Pour les partisans de la colonisation et pour les chrétiens, il s'agit d'un roi ouvert sur le monde, qui a fait un très bon accueil aux explorateurs des sources du Nil (Speke 1862-1863, Stanley 1875, etc.) puis aux missionnaires. Pour tous, il incarne un souverain modernisateur, ouvert au progrès, assoiffé de connaissance et passionné de religion. En cela, Mutesa Ier contraste avec les autres rois de la région, tels les souverains du Burundi et du Rwanda qui refusent non seulement l'islam ou le christianisme mais tout contact avec le monde extérieur. Peu après sa mort (novembre 1884), le Buganda sombre dans une période de troubles, qui dure jusqu'en 1900.

—  Henri MÉDARD

Écrit par :

  • : maître de conférences en histoire à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, centre de recherches africaines

Classification

Pour citer l’article

Henri MÉDARD, « RÈGNE DE MUTESA Ier AU BUGANDA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/regne-de-mutesa-i/