RÈGNE D'AURÉLIEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Si le règne d'Aurélien débuta en 270 par une invasion de l'Italie, ce prince sut redresser la situation dans la péninsule et rétablir progressivement l'unité territoriale de l'Empire. Il évacua d'abord la Dacie (Roumanie actuelle) et renforça le système défensif danubien. En 272, il reprit les provinces orientales contrôlées par la reine Zénobie de Palmyre et pacifia l'Égypte. L'année suivante, il battit les troupes de l'usurpateur gaulois Tétricus, réintégrant ainsi les provinces d'Occident. En 274, Aurélien, autoproclamé à juste titre « restaurateur de l'Empire », célébra un triomphe majestueux à Rome protégée derrière ses nouvelles murailles. Mais il mourut assassiné près de Byzance en 275, à la suite d'intrigues de palais. Aurélien incarne par excellence l'empereur-soldat du iiie siècle. Son œuvre ne fut pas pour autant uniquement militaire : la restauration territoriale de l'Empire fut accompagnée d'une restauration religieuse (instauration d'un culte unificateur dédié au Soleil, dont le temple se situait à Rome) et d'une restauration financière (réforme du système monétaire).

—  Antony HOSTEIN

Écrit par :

  • : docteur en histoire, maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Antony HOSTEIN, « RÈGNE D'AURÉLIEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/regne-d-aurelien/