Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

REDOUTABLE (LE), sous-marin

Le Redoutable : le plus grand sous-marin visitable du monde

En vingt ans de service (1971-1991) et avec plus de cinquante patrouilles opérationnelles pendant huit à onze semaines, Le Redoutable cumule onze ans de navigation dont dix en plongée. Revenu à Cherbourg le 7 octobre 1991, il est retiré du service actif le 13 décembre de la même année. Il est ensuite démantelé : le réacteur nucléaire permettant sa propulsion est retiré et mis en sécurité en 1993.

Le 19 janvier 1996, le ministère de la Défense le cède, désarmé et démantelé, à la communauté urbaine de Cherbourg pour sa future Cité de la mer. Installé depuis le 4 juillet 2000 dans un bassin (darse) spécialement creusé et aménagé, Le Redoutable est le fleuron de ce musée qui a été inauguré le 29 avril 2002 dans l’ancienne gare transatlantique de Cherbourg et qui est consacré à l’histoire industrielle de la propulsion nucléaire navale, à la FOST et à l’exploration sous-marine.

— Patrice BRET

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : chercheur honoraire au centre Alexandre Koyré, EHESS-CNRS-MNHN, Paris

Classification

Pour citer cet article

Patrice BRET. REDOUTABLE (LE), sous-marin [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

<em>Le Redoutable</em>, sous-marin nucléaire - crédits : AFP

Le Redoutable, sous-marin nucléaire

Sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de la classe du <em>Redoutable</em> : caractéristiques et armement - crédits : Encyclopædia Universalis France

Sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de la classe du Redoutable : caractéristiques et armement

Sous-marins nucléaires de la classe du <em>Redoutable </em> - crédits : Encyclopædia Universalis France

Sous-marins nucléaires de la classe du Redoutable 

Voir aussi