SAVIGNAC RAYMOND (1907-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 6 novembre 1907 à Paris de parents aveyronnais, Raymond Savignac apprécie très tôt le spectacle de la rue. À quinze ans, il débute comme dessinateur-calqueur et suit le soir des cours de dessin industriel. En 1925, il entre chez Robert Lortac, qui dirige un studio de dessin animé à Montrouge. Le jeune homme y décalque des affiches pour les inclure dans des animations publicitaires. Ainsi reproduit-il des œuvres des grands créateurs de l'époque que sont Cassandre, Loupot, Carlu et Colin. Les années qui suivent voient alterner différents petits emplois et périodes de chômage. En 1933, désespéré par ses déboires professionnels, il ose prendre contact avec Cassandre, le directeur de l'Alliance graphique, qui lui confie une commande, puis lui propose, deux ans plus tard, de travailler avec lui. Une collaboration extraordinairement formatrice pour le jeune homme. À la fin de 1938, Cassandre, en partance pour les États-Unis, le fait entrer comme dessinateur-maquettiste à l'imprimerie Draeger Frères. Savignac, mobilisé en 1939, rejoint Paris après l'armistice. Il est embauché au Consortium général de publicité où il travaille de 1943 à 1947. Villemot l'accueille alors dans son atelier et les deux artistes organisent une exposition de leurs affiches en 1949. Manifestation décisive dont Savignac déclare : « Je suis né à l'âge de quarante et un ans, des pis de la vache Monsavon » (Savignac affichiste, Robert Laffont, 1975, réédité chez Durante éditeur en 1998). Une affiche emblématique du style de Savignac, où le lait coule des pis de la vache directement dans le savon et compose une idée graphique à la manière des idéogrammes. Abandonnant le réalisme des détails, le motif, au service du produit, acquiert la fraîcheur expressive des dessins d'enfants. Avec l'afflux des commandes, l'humour et l'optimisme envahissent les murs de la ville. Le zèbre de Cinzano (1951), la girafe d'Air France (1956), le bœuf du pot au feu Maggi (1959), le gamin du stylo à bille Bic (1960)... le célèbre migraine [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  SAVIGNAC RAYMOND (1907-2002)  » est également traité dans :

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 815 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les années 1950 : design et humour »  : […] Le style suisse est importé à Milan par Max Huber, qui travaille à partir de 1946 pour Olivetti, La Rinascente et le circuit automobile de Monza. Ce style fait de nombreux émules en Italie – Albe Steiner, Franco Grignani –, où l'association entre design et graphisme est particulièrement fructueuse dans les années 1950-1960. Giovanni Pintori, directeur artistique d'Olivetti de 1950 à 1967, renou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affiche/#i_302

GRAPHISME

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 7 442 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Exceptions françaises et polonaises »  : […] Face à l'essor du style suisse, Marcel Jacno et Roger Excoffon, dessinateurs de caractères et graphistes, s'emploient à renouveler la typographie « latine ». Le premier se distingue par la diversité de ses travaux : du paquet de Gauloises au caractère qui porte son nom, en passant par l'identité visuelle du Théâtre national populaire et du festival d'Avignon, en 1952. Excoffon crée plusieurs alph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graphisme/#i_302

Pour citer l’article

Nelly FEUERHAHN, « SAVIGNAC RAYMOND - (1907-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-savignac/