RAVEL (J. Echenoz)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Est-ce une tentative biographique ? N'en est-ce pas une ? Qu'espérer, dans ce domaine si particulier, en cent vingt-huit pages ? Surtout lorsque le sujet étudié n'était pas vraiment extraverti et n'avait pas pour habitude de multiplier les confidences ? Que faire, surtout, depuis que l'ouvrage magistral de Marcel Marnat (Maurice Ravel, Fayard, Paris, 1986) a, semble-t-il, réglé, pour le moment, la « question Ravel » ?

Jean Echenoz est romancier. Et ce n'est pas un hasard si son livre porte, en couverture, la mention « roman » (Les Éditions de Minuit, Paris, 2006). La première phrase en donne le ton : « On s'en veut quelquefois de sortir de son bain. » Anodine, générique, banale. En apparence seulement. Car, sous ses airs de neutralité, elle est sournoise. Pourquoi s'en veut-on ? « ... il est dommage d'abandonner l'eau tiède et savonneuse... pour l'air brutal d'une maison mal chauffée. » Qui éprouve ce sentiment ? Un individu « de petite taille » qui n'enjambe la baignoire que difficilement, dans la salle d'eau de sa maison de Montfort-l'Amaury. Maurice Ravel, un compositeur renommé qu'attend, en ce jour de 1927, son amie la violoniste Hélène Jourdan-Morhange pour le conduire à Paris, gare Saint-Lazare ; de là, il prendra le train du Havre, où il doit s'embarquer sur le paquebot France pour une tournée américaine qui s'avérera triomphale.

Echenoz a choisi de retracer les dix dernières années de la vie du compositeur du Boléro – un air aujourd'hui joué tous les quarts d'heure dans le monde, qui rapporte à la S.A.C.E.M. des droits phénoménaux. Croqué d'un verbe incisif, le portraituré conserve une partie de son mystère. Le portraitiste, lui, dédaignant tout effet de style, est habité par la nécessité qui fait le véritable écrivain. Pas une ligne, pas un mot, pas une virgule qui ne soit à sa juste place, selon un ordre qui ne supporterait pas le moindre dérangement, et que toute modification, aussi minime soit-elle, détruirait impitoyablement. Plus que de peinture, c'est de photog [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel PAROUTY, « RAVEL (J. Echenoz) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ravel/