GRANIT RAGNAR ARTHUR (1900-1991)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Neurophysiologiste suédois, né à Helsinki (1900), mort à Stockholm (1991), connu pour ses travaux sur les processus primaires de la vision. Médecin (1926), il se consacre à la physiologie (1929) et effectue plusieurs séjours dans le laboratoire du neurobiologiste britannique Charles Sherrington (Prix Nobel en 1932) à Oxford. Invité à l'université de Pennsylvanie (1929-1931), il travaille à la fondation Johnson où il rencontre Haldan Keffer Hartline, avec qui il partagera, ainsi qu'avec George Wald, le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1967. En 1940, Harvard lui propose un poste, mais il opte pour la Suède et poursuivra ses travaux de neurophysiologie dans le laboratoire de l'institut Royal Caroline à Stockholm intégré à l'institut médical Nobel (1947-1967).

Granit a contribué à la compréhension de la vision en décrivant les mécanismes de la transmission de l'information visuelle depuis la rétine, membrane réceptrice de l'œil, au nerf optique pour aboutir au cerveau qui en reconstitue l'image finale. Par l'usage de micro-électrodes, il a notamment analysé les réponses des cellules rétinales excitées, et mis en évidence des phénomènes d'excitation-inhibition dont la combinaison crée le contraste visuel. Granit a aussi découvert, dans les récepteurs de la rétine, la présence de trois pigments sensibles à la lumière rouge, bleue et verte : l'excitation de ces pigments assure la perception des couleurs. Il a écrit Les Mécanismes sensoriels de la vision (1947) et Les Récepteurs et la perception sensorielle (1955).

—  Samya OTHMAN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Samya OTHMAN, « GRANIT RAGNAR ARTHUR - (1900-1991) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ragnar-arthur-granit/