HARTLINE HALDAN KEFFER (1903-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le biophysicien américain Haldan Keffer Hartline est né le 22 décembre 1903 à Bloomburg (Pennsylvanie). En 1967, il reçoit le prix Nobel de physiologie ou médecine avec son compatriote George Wald et le Suédois Ragnar Granit, pour leurs découvertes des processus neurophysiologiques et chimiques de la vision.

Hartline obtient son Bachelor of science en 1923. Il réalise un stage de recherche au laboratoire de biologie marine de Woods Hole – où les limules abondent, ce qui orientera son choix de matériel expérimental – et s’intéresse déjà aux mécanismes de la vision. La même année, il entre à l’université Johns-Hopkins de Baltimore et y poursuit des recherches sur la rétine, obtenant des enregistrements des potentiels rétiniens chez l’animal et chez l’homme. Il est diplômé en médecine de cette même université en 1927. Il entreprend ensuite de nouvelles études, en mathématiques et physique cette fois, puis séjourne notamment six mois dans le groupe de Werner Heisenberg à l'université de Leipzig (Allemagne), puis une année dans celui d‘Arnold Sommerfeld, également physicien théoricien à Munich. Ainsi formé, Hartline rejoint, en tant que chercheur, le département de physique médicale à la fondation Johnson de l’université de Philadelphie, où il poursuivra des travaux sur les processus visuels commencés lors de ses études médicales (1931-1949). Il est ensuite promu professeur de biophysique à la Johns Hopkins University (1949) puis à l'université Rockefeller en 1953.

Dès 1923, Hartline s'intéresse à la transmission de l'information visuelle au niveau de l'œil. À son retour d’Allemagne, il étudie les réponses électriques de la rétine (électrorétinogramme), d'abord sur des animaux (comme la grenouille) décérébrés puis sur des animaux intacts, dont la limule (Limulus polyphemus) dont le système nerveux est simple et facilement accessible à l’expérimentateur. En analysant les fibres nerveuses individuelles reliées à la rétine, puis en enregistrant les réponses intracellulaires au niveau des cellules réceptrices qui tapissent la rétine, Hartline et ses collaborateurs montrent la manière dont l'information visuelle est collectée par les cellules rétiniennes et transmise au nerf optique. Ils démontrent également le rôle des interactions inhibitrices au sein de la rétine dans la formation et la modulation du signal nerveux visuel. Hartline a également contribué à la compréhension de la vision nocturne au début des années 1940.

Hartline meurt le 17 mars 1983 à Follston (Maryland).

—  Samya OTHMAN, Universalis

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Samya OTHMAN, « HARTLINE HALDAN KEFFER - (1903-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/haldan-keffer-hartline/