HARTLINE HALDAN KEFFER (1903-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biophysicien américain, né à Bloomburg (Pennsylvanie) en 1903, mort à Follston (Maryland) en 1983, Hartline reçoit le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1967, avec son compatriote George Wald et le Suédois Ragnar Granit, pour leurs découvertes des processus neurophysiologiques et photochimiques de la vision.

Diplômé de médecine du Johns Hopkins Institute (1927), il entreprend des études de mathématiques et physique et passe notamment six mois dans le groupe de Werner Heisenberg à l'université de Leipzig (Allemagne). Il rejoint comme chercheur le département de physique médicale à la fondation Johnson de l'université de Philadelphie, où il poursuivra des travaux sur les processus visuels commencés lors de ses études médicales (1931-1949). Il est ensuite promu professeur de biophysique à la Johns Hopkins University (1949) puis à l'université Rockefeller (1963).

Dès 1923, Hartline s'intéresse à la transmission de l'information visuelle au niveau de l'œil en enregistrant les réponses électriques de la rétine (électrorétinogramme) d'abord sur des animaux décérébrés puis sur des animaux intacts (limule et grenouille, notamment). En analysant les fibres nerveuses reliées à la rétine, puis en enregistrant les réponses intracellulaires au niveau des cellules réceptrices qui tapissent la rétine, Hartline et ses collaborateurs montrent que l'information visuelle est collectée par les cellules rétiniennes et le nerf optique avant d'arriver au cerveau qui reconstitue l'image finale. Hartline a aussi contribué à la compréhension de la vision nocturne et à la reconnaissance visuelle.

—  Samya OTHMAN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Samya OTHMAN, « HARTLINE HALDAN KEFFER - (1903-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/haldan-keffer-hartline/