MALACHIE PROPHÉTIE DITE DE SAINT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1595, le moine bénédictin Arnold Wion édita un curieux document de six pages dont il n'indiqua pas la provenance, mais dont il attribuait la composition à l'archevêque d'Armagh, saint Malachie (1095 env.-1148). C'est une suite de cent onze devises qui s'appliquent aux papes depuis Célestin II (1113-1114) jusqu'à ceux de l'époque présente. Après celle qui échoit à Paul VI, il ne reste plus que trois devises au sens obscur : De medietate lunae (centre ou moitié de la lune ?) ; De labore solis (le soleil en travail ?) ; De gloria olivae (la gloire de l'olivier ?). Le dernier pape serait le Romain Pierre qui verrait le Jugement dernier. Considérée comme un faux par de bons critiques dès le xviie siècle, la « prophétie de Malachie » fut ardemment défendue par de nombreux auteurs du xixe et du début du xxe siècle. Naïvement, beaucoup confondirent l'archevêque d'Armagh avec le prophète Malachie de l'Ancien Testament.

En fait, il faut distinguer deux parties dans cette liste. Jusqu'à Urbain VII (1590), les devises sont accompagnées d'un bref commentaire dont l'auteur serait le dominicain Alfonso Charon, dit Ciacconius. Mais, comme on retrouve les mêmes erreurs d'armoiries et le même choix d'antipapes que dans les notices des papes publiées en 1557 par Onofrio Panvinio, on doit conclure que le pseudo-Malachie s'est servi de cet ouvrage. Après Urbain VII, il donne sans commentaire des devises très vagues qui, d'après ses interprètes, peuvent s'appliquer aussi bien aux papes qu'à des personnages du temps ou à diverses circonstances. Ce qui revient à dire qu'avec de l'imagination et de la bonne volonté on trouve toujours des explications.

La première devise qui suit le nom d'Urbain VII est la seule qui soit claire : De antiquitate urbis désignait aux électeurs un candidat, le cardinal Simoncelli, évêque d'Orvieto, Urbs vetus. La prophétie de Malachie est donc une des innombrables « prophéties » fabriquées au xvie siècle pour influer sur le cours des événements. Elle n'eut pas de succès immédiat, puisque le cardinal Simoncelli ne fut pas élu pape. Mais elle a joui par la suite d'un engouement immérité qui semble actuellement passé de mode.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « MALACHIE PROPHÉTIE DITE DE SAINT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/prophetie-dite-de-saint-malachie/