PRETORIA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pretoria, siège du pouvoir exécutif sud-africain, installée dans un site de collines dont les plus hautes sont coiffées par d'imposants bâtiments officiels comme l'Union Building (siège de la présidence de la République), a beaucoup évolué depuis la fin de l'apartheid au début des années 1990. L'installation de la nouvelle élite politique et des nouveaux fonctionnaires noirs, mais aussi l'africanisation des quartiers péricentraux, a transformé une ville conservatrice afrikaner en cité animée. Les banlieues résidentielles naguère réservées aux Blancs, très peu denses, sont de plus en plus mixtes racialement et s'étendent vers le sud, dans le secteur de Centurion, rejoignant presque l'agglomération de Johannesburg.

Afrique du Sud : carte administrative

Carte : Afrique du Sud : carte administrative

Carte administrative de l'Afrique du Sud. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Aujourd'hui, du point de vue administratif, Pretoria fait partie d'une aire métropolitaine créée en 2000 (et rebaptisée City of Tshwane en 2005), qui s'étend sur 2 199 kilomètres carrés et compte 2,2 millions d'habitants (2005). Cette intégration de la ville dans un territoire métropolitain plus vaste vise à faciliter la résorption des inégalités spatiales héritées de l'apartheid (30 p. 100 de la population vit en dessous du seuil de pauvreté).

Fondée en 1855, Pretoria fut d'abord capitale de la république du Transvaal (1855-1910), puis de l'Union sud-africaine (1910-1961). C'est maintenant une des trois capitales de la république d'Afrique du Sud (depuis 1961, le Parlement siégeant au Cap et le pouvoir judiciaire à Bloemfontein). Centre du pouvoir de l'apartheid, ville de fonctionnaires avant tout, Pretoria a connu les formes les plus extrêmes d'exclusion de la population noire. Dans les années 1950, tous les quartiers non-Blancs de la ville furent rasés et leurs habitants relogés dans deux townships : Mamelodi à l'est et Atteridgeville à l'ouest (respectivement 350 000 et 200 000 habitants en 2005). Les Indiens furent relogés dans le township de Laudium, les Métis dans celui d'Eersterus. À partir des années 1960, de nouveaux townships furent construits plus loin encore, à l'intérieur des frontières du Bophuthatswana, le bantoustan le plus proche, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Pretoria. Se développa entre ces townships un tissu bâti illégalement qui fit de la région (environ 1 million d'habitants) un espace dortoir aux paysages monotones : immenses étendues où maisons et baraques sont juxtaposées sur des parcelles dépourvues d'équipements.

La City of Tshwane connaît un taux de croissance économique de plus de 5 p. 100 par an depuis le début des années 2000, les activités industrielles (automobile et métallurgie) y sont dynamiques et les services s'y développent, laissant espérer un rééquilibrage entre les quartiers de cette agglomération duale.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  PRETORIA  » est également traité dans :

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Benoît DUPIN, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 29 843 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Le Gauteng et ses « périphéries » »  : […] La province du Gauteng détient les meilleurs indicateurs de développement du pays et concentre une large part des activités du secteur tertiaire. L'industrie reste importante dans la municipalité d'Ekurhuleni et les activités de haute technologie se développent rapidement entre Johannesburg et Tshwane, ainsi qu'autour de l'aéroport international de Johannesburg, rebaptisé Oliver Tambo Airport en […] Lire la suite

Les derniers événements

28-29 mai 2021 Afrique du Sud – France. Visite du président français Emmanuel Macron en Afrique du Sud.

Pretoria, il lance un programme d’appui à la production de vaccins pour l’Afrique, soutenu par l’Union européenne, les États-Unis et la Banque mondiale.  […] Lire la suite

4-27 avril 2017 Afrique du Sud. Intensification des mouvements hostiles au président Jacob Zuma.

Pretoria à l’appel du Mouvement de la liberté, fondé le 20 par des partis d’opposition, des membres de la société civile, des intellectuels et des responsables religieux. […] Lire la suite

29 août - 3 septembre 2014 Lesotho. Crise politique

Pretoria (Afrique du Sud), la réunion des membres de la Communauté de développement d'Afrique australe aboutit à la conclusion d'un accord entre les partenaires de la coalition au pouvoir à Maseru, qui conviennent notamment de lever la suspension du Parlement. Le 3, Thomas Thabane rentre à Maseru.  […] Lire la suite

5-15 décembre 2013 Afrique du Sud. Mort de Nelson Mandela

Pretoria. Le 15, Nelson Mandela est inhumé dans son village de Qunu, dans le sud-est du pays.  […] Lire la suite

16-19 août 2012 Afrique du Sud. Massacre de mineurs

Pretoria, tuant trente-quatre d'entre eux. Les policiers affirment avoir agi en état de légitime défense. Deux cent soixante-dix mineurs sont interpellés. Il s'agit du drame le plus meurtrier survenu dans le pays depuis le retour de la démocratie en 1994. Avant ce coup de force, le bilan de cette grève illégale, lancée une semaine plus tôt par quelque […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe GERVAIS-LAMBONY, « PRETORIA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pretoria/