PREMIER CHINOIS DANS L'ESPACE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après l'U.R.S.S. en 1961 et les États-Unis en 1962, la Chine est devenue, le 15 octobre 2003, la troisième nation à réaliser un vol habité par ses propres moyens.

À 9 heures locales (1 heure G.M.T.), le vaisseau spatial Shenzhou-5 (« Vaisseau des esprits ») décolle de la base de Jiuquan, dans le nord-ouest de la Chine, avec un lanceur Longue-Marche-2 F ; à son bord, le lieutenant-colonel Yang Liwei, âgé de trente-huit ans. Le vaisseau, d'une masse de 7,8 tonnes et qui ressemble fortement au Soyouz russe, est placé sur une orbite de 250 kilomètres de périgée et de 350 kilomètres d'apogée, inclinée à 42,4 degrés sur l'équateur ; l'orbite est ensuite circularisée à l'altitude de 343 kilomètres. Quatorze révolutions sont effectuées et le vaisseau est suivi par des stations terrestres situées en Chine, en Namibie et au Pakistan, ainsi que par quatre navires, dont deux sont positionnés dans le Pacifique, un dans l'Atlantique et un dans l'océan Indien. À l'issue du vol, juste avant de procéder au freinage pour la rentrée, le module orbital est largué ; puis, à l'altitude de 145 kilomètres, c'est au tour du module de propulsion. Parvenue à 10 kilomètres, la capsule de rentrée déploie son parachute principal. Enfin, à un mètre du sol, des rétrofusées sont allumées afin de réduire la vitesse d'impact à 2 ou 3 mètres par seconde. La capsule se pose le 15 octobre à 22 h 23 min G.M.T., après 21 heures et 25 minutes de vol, à 4,8 kilomètres du point prévu, situé à 350 kilomètres au nord-ouest de Pékin. Yang Liwei est récupéré en parfaite santé.

—  Jacques VILLAIN

Écrit par :

  • : membre de l'Académie de l'air et de l'espace et de l'International Academy of Astronautics, ancien président de l'Institut français d'histoire de l'espace

Classification

Pour citer l’article

Jacques VILLAIN, « PREMIER CHINOIS DANS L'ESPACE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-chinois-dans-l-espace/