POUR UN OUI OU POUR UN NON (N. Sarraute)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Signe d'une volonté de remettre le texte, l'intime et l'infime au centre de la représentation théâtrale, aux antipodes du spectaculaire, la pièce de Nathalie Sarraute, Pour un oui ou pour un non, a fait l'objet de deux mises en scène différentes à l'automne 1998. Simone Benmussa reprenait à la Comédie des Champs-Élysées, avec ses interprètes d'origine (Jean-François Balmer et Sami Frey), un spectacle qu'elle avait créé avec grand succès treize ans plus tôt au théâtre du Rond-Point. Dans le même temps s'achevait dans la petite salle du théâtre de la Colline la version de Jacques Lassalle.

Au commencement de la mise en scène de Lassalle, la musique d'un trio de jazz emplit l'espace : un bureau meublé d'une simple table et d'une chaise, avec un vestibule côté jardin, une porte à l'opposé, donnant, on le devine, sur une chambre, et une fenêtre en fond de scène, d'où l'on aperçoit la façade d'un immeuble, baignée d'une lumière diurne. Rudy Sabounghi a saisi cette pièce d'appartement dans une perspective singulière, de profil, comme figée par un point de vue subjectif. C'est un lieu propice au silence, au travail intellectuel, et les notes que l'on entend, celles de la valse en si mineur de Bill Evans (B Minor Waltz), ressemblent à de la musique d'intérieur.

Ici, toute l'action est contenue dans l'échange langagier. Le dialogue, support linguistique de la relation interhumaine dans le drame, atteint chez Sarraute sa valeur absolue. Ne renvoyant qu'à son propre développement, il ne contribue pas à déterminer les personnages comme des entités psychologiques, mais plutôt à les dresser en instances de parole antagonistes. Le dépouillement raffiné du dispositif scénique de Lassalle va contribuer à amplifier la radicalité du drame élaboré par Nathalie Sarraute. Sous la subtilité des répliques, le jeu virtuose des doubles sens ou la profondeur des lapsus, émerge alors un conflit d'une violence extrême. « C'est un combat sans merci. Une lutte [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : écrivain, metteur en scène, maître de conférences à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Pour citer l’article

David LESCOT, « POUR UN OUI OU POUR UN NON (N. Sarraute) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pour-un-oui-ou-pour-un-non/