KUSCH POLYKARP (1911-1993)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 26 janvier 1911 à Blankenburg (Allemagne), Polykarp Kusch était le fils d'un pasteur allemand qui émigra aux États-Unis avec sa famille en 1912. Après des études à Cleveland (Ohio) et à l'université de l'Illinois, où il soutint sa thèse en 1936 dans le domaine de la spectroscopie moléculaire, il rejoignit l'université de Columbia, à New York, où il effectua l'essentiel de sa carrière. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il participa aux efforts de recherche sur les générateurs de micro-ondes menés avec les compagnies Westinghouse et Bell Telephone, travaux qui aboutirent au développement des radars.

Après la guerre, Kusch et Willis Eugene Lamb Jr. appliquèrent les méthodes inventées par Isidore Isaac Rabi pour étudier les spectres atomiques au moyen d'ondes radio. En 1948, Kusch réussit à utiliser la technique des faisceaux moléculaires développée par Rabi pour déterminer de façon très précise le moment magnétique de l'électron, quantité mesurant l'énergie acquise par une particule lorsqu'elle est soumise à un champ magnétique constant. En examinant le comportement, dans un champ de quelques milliers de gauss, d'atomes ne possédant qu'un électron sur leur couche externe (en particulier des atomes de gallium et de sodium), Kusch et ses collaborateurs purent déterminer le rapport gyromagnétique de l'électron avec une précision estimée à quelques cent millièmes. Quelques mois plus tard, le théoricien Julian Schwinger montrait que l'électrodynamique quantique expliquait la valeur mesurée pourvu qu'on tienne compte des corrections radiatives au couplage d'un électron au champ électromagnétique, et en particulier des effets quantiques de polarisation du vide. Kusch reçut pour cette expérience décisive le prix Nobel de physique en 1955, partagé avec Lamb, qui avait indépendamment obtenu des résultats d'une portée comparable.

Responsable du département de physique de l'université Columbia à partir de 1949, Kusch y poursuivit une carrière administrative de haut niveau jusqu'en 1972. Il rejoignit alors l'université du Texas, à Dallas, jusqu'à sa retraite en 1982. Farouche partisan de l'élimination des armes nucléaires, Kusch se fit l'avocat de nombreuses causes en faveur de la protection de l'environnement. Polykarp Kusch est mort le 20 mars 1993 à Dallas (Texas).

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  KUSCH POLYKARP (1911-1993)  » est également traité dans :

LAMB WILLIS EUGENE (1913-2008)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 767 mots

Le physicien américain Willis Eugene Lamb Jr, prix Nobel en 1955, est décédé le 15 mai 2008 à Tucson (Arizona). Fils d'un technicien en téléphonie, il naît le 12 juillet 1913 à Los Angeles en Californie. Il effectue toutes ses études supérieures à l'université de Berkeley et y soutient sa thèse en 1938, sous la direction de Robert J. Oppenheimer ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willis-eugene-lamb/#i_22613

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « KUSCH POLYKARP - (1911-1993) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/polykarp-kusch/