Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

POLÉMARQUE

Magistrat dont on constate l'existence dans de nombreuses cités ou ligues fédérales grecques. Dans la plupart des cas (il y a doute pour Sparte), le polémarque est élu ou tiré au sort pour une durée limitée (un an en règle générale) selon des conditions diverses d'âge et de cens. La fonction peut être remplie par un seul titulaire (à Athènes) ou par un collège plus ou moins nombreux. Conformément à l'étymologie (polémarkhos = chef de guerre), c'est un magistrat militaire. Mais son grade varie selon les cités, bien que le plus souvent il assume le commandement en chef. L'importance de rôle lui vaut parfois la première place : les polémarques de la ligue thessalienne au milieu du ~ ve siècle sont éponymes. À Athènes, en revanche, il a perdu son caractère distinctif. À Marathon (~ 490), c'est encore lui qui commande. Mais dès la seconde guerre médique (~ 480), il est supplanté par les stratèges. Il n'est plus qu'un juge dont la compétence se borne aux affaires de droit privé concernant les métèques, les étrangers et les affranchis. Cette transformation n'est qu'une restriction de la fonction primitive qui comportait un aspect juridictionnel du fait que l'étranger, ennemi potentiel, relève du droit de la guerre. On est en droit d'admettre qu'il en allait de même dans les cités dont les institutions sont moins bien connues que celles d'Athènes.

— Jean DELORME

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Toulouse

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi