PODOCARPALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Phyllocladus

Phyllocladus
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Structure du cône et ontogenèse

Structure du cône et ontogenèse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Répartition et importance économique

L'aire de répartition des Podocarpacées actuelles est très disjointe. Trois genres monospécifiques sont même des endémiques stricts : Microcachrys en Tasmanie, Acmopyle en Nouvelle-Calédonie, Saxegothaea dans le sud du Chili. Cette répartition s'explique par l'ancienneté géologique de la famille. Elle offre également un intérêt biogéographique, car elle paraît témoigner de migrations australes très anciennes et même de connexions entre les îles Australes, l'Asie et l'Amérique comme le suggère la répartition de Phyllocladus et surtout de Dacrydium.

Les genres Podocarpus et Dacrydium ont une importance écologique dans les forêts montagnardes des zones intertropicales et équatoriales ; ils constituent parfois des peuplements forestiers stables en mélange avec les feuillus. Le genre Podocarpus, par sa présence dans les trois continents austraux, son grand nombre d'espèces et leur variation morphologique, peut être qualifié de « pin » de l'hémisphère Sud.

Les Podocarpus et Dacrydium présentent un intérêt économique dans les forêts de l'hémisphère Sud où leur bois est apprécié. Les Podocarpacées sont rares en Europe, car peu rustiques ; les espèces introduites ne s'accommodent que du climat méditerranéen ou atlantique (jusqu'au Cotentin en France) ; dans ces régions, seules deux espèces de Podocarpus peuvent être multipliées, comme plante ornementale.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel GIANORDOLI, Évelyne HODCENT, « PODOCARPALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/podocarpales/