PIERRE Ier LE GRAND (tsar de Russie)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pierre, le petit-fils de Michel Romanov, est couronné tsar, en 1682, en même temps que son demi-frère Ivan V. Après avoir éliminé, en 1689, la régente et Ivan, il dirige seul la Russie de façon autocratique, s'appuyant sur la police et l'armée, sur une stricte application du principe du servage des paysans et sur une réorganisation en profondeur de l'administration et de la noblesse. À la mort de celui qui est alors devenu Pierre « le Grand », en 1725, la Russie est plus forte, et surtout plus européenne, qu'elle ne l'a jamais été. Ses guerres contre le roi de Suède Charles XII, en particulier, ont fait de la Russie, à la suite de la paix de Nystad, en 1721, la première puissance de l'Europe du Nord. L'ouverture d'une façade maritime sur la mer Baltique en est le signe le plus visible, de même que la fondation de Saint-Pétersbourg, sur le même littoral, est la démonstration la plus éclatante de l'européanisation de la Russie voulue par Pierre le Grand. Avec son urbanisme et son architecture inspirées des grandes capitales occidentales, la ville est devenue la capitale des tsars en 1715.

Pierre le Grand (1672-1725)

Pierre le Grand (1672-1725)

photographie

Jean-Marc Nattier (1685-1766), Pierre Ier le Grand, tsar de Russie. 1717. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

—  Sylvain VENAYRE

Écrit par :

  • : professeur d'histoire contemporaine à l'université de Grenoble-II

Classification

Pour citer l’article

Sylvain VENAYRE, « PIERRE Ier LE GRAND (tsar de Russie) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-ier-le-grand/