PIERRE DE VÉRONE saint (1203-1252)

Né à Vérone d'une famille cathare, Pierre était étudiant à Bologne quand il entra chez les Frères prêcheurs, du vivant de saint Dominique (mort en 1221). Il prêcha surtout dans l'Italie du Nord contre les cathares. Il fut prieur à Asti et à Plaisance, mais Milan resta le centre de son activité. En 1251, le pape Innocent IV le nomma inquisiteur pour Milan, Côme et les territoires correspondants ; il fut élu prieur du couvent de Côme. Sachant quelle haine son action suscitait, Pierre prédit alors qu'il périrait de mort violente. Le 6 avril 1252, samedi après Pâques, il fut attaqué sur la route de Côme à Milan, blessé avec une serpe et achevé d'un coup de poignard. Pierre de Vérone fut canonisé le 9 mars 1253, et sa fête placée au 29 avril dans le calendrier romain. Actuellement, il n'est plus fêté que dans son ordre et dans certaines Églises locales.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  PIERRE DE VÉRONE saint (1203-1252)  » est également traité dans :

INQUISITION

  • Écrit par 
  • Marcelin DEFOURNEAUX, 
  • Yves DOSSAT
  •  • 5 832 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le XIIIe siècle et l'apogée de l'institution »  : […] Des tribunaux ont fonctionné régulièrement dans le midi de la France. À Avignon et à l'est du Rhône où il avait à faire surtout à des vaudois, l'inquisiteur Guillaume de Valence eut, en 1246, des difficultés avec les Avignonnais qui en vinrent même à libérer des prisonniers. À Montpellier, le dominicain Pierre de Marseillan poursuivit les cathares et les vaudois jusqu'à la suppression du tribunal, […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « PIERRE DE VÉRONE saint (1203-1252) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-verone/