L'ENFANT PIERRE CHARLES, dit LE MAJOR (1754-1825)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peut-être a-t-on voulu récompenser le civisme de Pierre Charles L'Enfant, cet ingénieur français assez obscur qui fut volontaire dans les troupes de La Fayette pendant la guerre d'Indépendance, en lui commandant de nombreux bâtiments publics, dont l'ancien City Hall de New York et la Federal House de Philadelphie. La célébrité de L'Enfant repose assez malencontreusement sur ses plans de Washington, ville qui connaît actuellement d'importants problèmes de démographie et de circulation. Mais L'Enfant n'en est pas directement responsable : il avait fait les plans d'une ville « à la Versailles » et non de l'agglomération monstrueuse qu'elle est devenue, où les jardins cisèlent la ville de manière aussi agréable qu'impraticable. Si l'on avait accepté l'ensemble de ses plans, le tracé de la ville aurait eu plus de rigueur ; L'Enfant était intraitable, il refusa tout compromis et il fut démis en 1792. La ville garde néanmoins certains traits de l'organisation spatiale prévue par L'Enfant. Washington n'a pas de centre véritable (l'urbaniste voulait compenser l'immense « vide » de la zone officielle par un grand nombre de petites places), mais une collection de quartiers séparés et isolés : l'idéologie romantique des villages dans la cité (nostalgie médiévale) ne se laisse pas facilement évincer.

—  Yve-Alain BOIS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  L'ENFANT PIERRE CHARLES, dit LE MAJOR (1754-1825)  » est également traité dans :

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La sculpture et l'architecture »  : […] On n'a guère parlé jusqu'ici que de la peinture, ne citant que quelques sculptures. L'époque romantique produisit cependant des œuvres retentissantes dans ce domaine, telles que le Roland furieux (Salon de 1831, Louvre) de Jehan Duseigneur (1808-1866). Mais les vraies réussites, comme les chefs-d'œuvre de Rude et de Barye, ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_15335

WASHINGTON, ville

  • Écrit par 
  • Jacques SOPPELSA
  •  • 439 mots
  •  • 1 média

Le 21 février 1787, la convention de Philadelphie, pour éviter d'exacerber la sourde rivalité qui opposait les nouveaux États du Nord-Est et du Sud, décide d'implanter symboliquement la capitale fédérale au contact de la Virginie et du Maryland, au sein du district de Columbia (D.C.). Cette capitale, baptisée Washington en l'honneur du premier président des États-Unis, est aujourd'hui géographique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/washington-ville/#i_15335

Pour citer l’article

Yve-Alain BOIS, « L'ENFANT PIERRE CHARLES, dit LE MAJOR (1754-1825) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-charles-l-enfant/