POLLAIUOLO PIERO BENCI dit (1443-1496)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre et sculpteur florentin. L'œuvre de Piero Pollaiuolo est difficile à distinguer de celle de son frère Antonio, dont il fut le collaborateur en peinture (fresque et retable de San Miniato, 1467 ; Tobie et l'Ange, pinacothèque de Turin) comme en sculpture (Tombeau de Sixte IV et Tombeau d'Innocent VIII au Vatican). En 1469, le tribunal de la Mercanzia chargea Piero Pollaiuolo de peindre sept figures de Vertus (musée des Offices, Florence). Une partie de la commande lui fut ensuite retirée en faveur de Botticelli, qui donna, avec La Force, une composition beaucoup plus expressive et émouvante que les mornes allégories de Pollaiuolo. Parmi les autres œuvres qui lui reviennent en propre, L'Annonciation de Berlin montre, derrière la Vierge et l'ange, une perspective assez laborieuse, mais ouverte sur un paysage habilement représenté à la manière « flamande » de son frère Antonio. Dans Le Couronnement de la Vierge (église Saint-Augustin, San Gimignano), que Piero signe en 1483, les expressions sont forcées, les attitudes crispées, mais sans véritable cohérence plastique. Ses portraits trahissent, en revanche, un art plus personnel et un goût très florentin pour le profil féminin finement découpé sur un fond uni (musée Poldi-Pezzoli, Milan ; Metropolitan Museum, New York ; musée de Berlin).

—  Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE, « POLLAIUOLO PIERO BENCI dit (1443-1496) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-benci-dit-pollaiuolo/