QUARANTOTTI GAMBINI PIER ANTONIO (1910-1965)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Trieste et l'Istrie sont les paysages de cet écrivain au style sec dont les thèmes prédominants sont l'érotisme, les sentiments et les problèmes économiques, sociaux et ethniques de sa région natale. La première publication de Pier Antonio Quarantotti Gambini, Nos Semblables (I Nostri Simili, 1932), est saluée comme une révélation littéraire. Il publie ensuite La Rose rouge (La Rosa rossa, 1937). Mais c'est dans l'après-guerre qu'il se distingue par une abondante production. Les Régates de San Francisco (L'Onda dell'incrociatore, 1947) abordent le thème du passage de l'enfance à l'adolescence avec les obsessions et les complexes de culpabilité des enfants qui grandissent sur les quais du port de Trieste. Paolo, personnage des Tranchées (Le Trincee, 1942), se meut dans le climat de Trieste à l'époque qui suit la Première Guerre mondiale. Fils de la haute bourgeoisie locale, le héros expérimente les premières sensations érotiques qui marqueront sa vie d'adulte ; c'est à partir de cette description que Quarantotti Gambini traite avec finesse le problème de l'irrédentisme et des rapports entre les Italiens et les Slaves. Dans La Vie ardente (La Calda Vita, 1958), son intérêt se porte à nouveau sur l'adolescence, période pouvant expliquer à rebours toute une existence, mais sans qu'il tire les conclusions de certains aspects pathologiques, de certains gestes qui s'extériorisent chez les adolescents de ses récits. L'auteur donne souvent l'impression de se limiter au niveau descriptif d'anomalies qui prennent pour le lecteur une dimension métaphysique puisqu'elles ne comportent aucune référence au social ou au psychanalytique. On doit encore à Quarantotti Gambini des proses sur Trieste, un recueil de poèmes et une correspondance avec Umberto Saba, auquel le lia une grande amitié.

—  Giovanni IOPPOLO

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Giovanni IOPPOLO, « QUARANTOTTI GAMBINI PIER ANTONIO - (1910-1965) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pier-antonio-quarantotti-gambini/