PHARMACOCINÉTIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La partie de la pharmacologie qui étudie, en fonction du temps, le devenir d'une substance après son introduction dans un organisme vivant porte le nom de pharmacocinétique. Cette destinée comporte essentiellement quatre phases : l'absorption ou résorption, la distribution, les biotransformations ou métabolisme, et l'élimination, qui peuvent être, en partie ou en totalité, fonction de la voie d'administration (intraveineuse, intramusculaire, orale, rectale, percutanée, etc.) et de la forme sous laquelle elle est administrée (solutions, comprimés, suppositoires, pommades, etc.). Ces facteurs conditionnent la quantité de produit pouvant atteindre les cibles biologiques et produire une modification, à l'origine de l'effet thérapeutique.

Le principe d'une étude pharmacocinétique consiste à déterminer dans divers échantillons biologiques, en fonction du temps, les quantités et les concentrations d'un produit administré à l'homme ou à l'animal et/ou celles de ses métabolites. On effectue ces mesures, notamment sur le plasma, le liquide céphalorachidien, les organes ou structures d'organe, l'urine, la bile, les fèces, etc.

Des expérimentations in vitro, dans lesquelles la substance est mise au contact d'organes isolés, de broyats tissulaires, de cultures cellulaires, de solutions protéiques... permettent de préciser certains aspects de cette étude (biotransformations, liaisons protéiques, interactions médicamenteuses, etc.).

Les procédés utilisés pour ces mesures font intervenir l'ensemble des méthodes analytiques, que ce soit au stade de la purification (extraction, chromatographie), ou à celui de la détermination des quantités ou des structures (méthodes spectrographiques dans l'ultraviolet, dans l'infrarouge, de résonance magnétique nucléaire, de masse et de dichroïsme circulaire). On fait largement appel aux traceurs isotopiques radioactifs et stables, tant pour la localisation et la caractérisation du produit et de ses métabolites que pour leur dosage (radio-immuno-essai).

L'exploitation des résultats utilise des modèles mat [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : docteur en pharmacie à l'université de Paris, docteur ès sciences physiques, membre de l'Académie nationale de pharmacie

Classification


Autres références

«  PHARMACOCINÉTIQUE  » est également traité dans :

MÉDICAMENTS GÉNÉRIQUES

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 2 688 mots

Dans le chapitre « Validité des génériques »  : […] L'article L 601-6 du Code de la santé publique français donne une définition précise du générique : un médicament qui a la même composition qualitative et quantitative en principes actifs que le produit de référence, la même forme pharmaceutique, et qui est bioéquivalent du produit de référence, ce qui signifie que son absorption et sa distribution dans l'organisme doivent être identiques à celle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medicaments-generiques/#i_80779

PHARMACOLOGIE

  • Écrit par 
  • Edith ALBENGRES, 
  • Jérôme BARRE, 
  • Pierre BECHTEL, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Georges HOUIN, 
  • Henri SCHMITT, 
  • Jean-Paul TILLEMENT
  •  • 20 274 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Conditions de l'interaction molécule-récepteur »  : […] L'activité d'une molécule endogène, ou exogène, ne dépend pas seulement de son aptitude intrinsèque à interagir avec un récepteur, mais également de son cheminement vers celui-ci, qui conditionne sa distribution. L'interaction molécule-récepteur dépend de la complémentarité des deux partenaires illustrée par le couple clé-serrure. Elle résulte de la formation d'interactions de différents types : l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharmacologie/#i_80779

PRODROGUE, angl. PRO-DRUG

  • Écrit par 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT
  •  • 375 mots

Le terme de prodrogue serait la traduction du mot anglo-saxon prodrug , qui lui est préféré dans tous les textes, y compris ceux qui sont rédigés en français. Cette préférence résulte de la différence entre les acceptions de drug , qui est l'équivalent de médicament, et de drogue, qui s'utilise à la fois dans le vocabulaire toxicomanique et dans la pharm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prodrogue-pro-drug/#i_80779

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Chronopharmacocinétique ou chronocinétique d'un médicament »  : […] Lorsqu'un médicament est introduit dans l'organisme, sa concentration dans le sang, les espaces extra-et intracellulaires de divers tissus, dans les urines, etc., va augmenter, passer par un maximum, puis diminuer et disparaître. La biodisponibilité du médicament dans le sang et/ou ses mouvements (sa cinétique) peuvent être caractérisés de façon précise par plusieurs paramètres. La chronocinétiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_80779

Pour citer l’article

Jean-Cyr GAIGNAULT, « PHARMACOCINÉTIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharmacocinetique/