PÉTROGLYPHE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Parfois utilisé pour désigner n'importe quel type de gravure sur roche, le mot pétroglyphe (du grec : petros, « pierre » et gluphê, « gravure ») est généralement réservé aux figures rupestres les plus rudimentaires. Les pétroglyphes se rencontrent sur toutes sortes de surfaces rocheuses : blocs isolés, dalles et parois naturelles, exposées ou abritées, mégalithes. La nature minéralogique des supports est également variée, mais certains matériaux comme le grès, le schiste, le granite, les diabases se prêtent mieux à l'exécution des gravures et à leur conservation. Les techniques les plus répandues pour l'exécution de ces figures sont le piquetage, qui consiste à appliquer sur la surface une série de percussions ponctuelles et jointives, l'incision fine avec la pointe ou le tranchant d'un outil, l'incision profonde obtenue par abrasion et aboutissant fréquemment au polissage. Si de nombreux pétroglyphes appartiennent à l'art préhistorique, on peut en attribuer un certain nombre à toutes les périodes historiques jusqu'aux temps actuels. Il n'est guère de région au monde où, pour peu qu'il existe des surfaces rocheuses favorables, de telles gravures n'aient été signalées. On les rencontre généralement par groupes, les mêmes ensembles comprenant souvent des figures d'époques différentes. Leur tracé peut être réduit à un simple contour, mais la silhouette est quelquefois entièrement piquetée ou polie, remplie de hachures ou quadrillée, complétée par des détails accessoires. Les thèmes les plus constants sont les personnages, les animaux, les armes, les véhicules (embarcations, chars, traîneaux) et surtout les signes et symboles. Le traitement des sujets va du géométrique pur à la figuration presque réaliste. Ils sont fréquemment juxtaposés, voire superposés, sans organisation apparente, mais peuvent également participer à des compositions : troupeaux, scènes de chasse ou de combat, tableaux de la vie quotidienne.

Les groupes de pétroglyphes les plus connus sont, en France, ceux du massif de Fontainebleau et du mont Bego (Alpes-Maritimes). En Italie, le grand ensemble du val Camonica, près de Capo di Ponte, est justement célèbre. Les gravures sur les mégalithes européens se rencontrent du Portugal jusqu'en Scandinavie avec les zones riches de Bretagne, d'Irlande et d'Écosse. La Suède, la Norvège et le Danemark possèdent de nombreuses roches gravées correspondant à deux grandes phases réunies sous la dénomination d'art arctique. En Russie, les figures des rives du lac Onéga et de la mer Blanche ont été les premières signalées. On a recensé pour l'ensemble de l'ex-U.R.S.S. plus de deux cent cinquante zones à pétroglyphes qui s'étendent d'Ukraine en Transbaïkalie avec une particulière densité dans les bassins de l'Angara et de la Lena. Au Proche-Orient, les groupes les mieux étudiés sont ceux du Neguev et de Transjordanie. L'Afrique recèle d'innombrables pétroglyphes spécialement au Sahara, dans la haute vallée du Nil, dans le bassin supérieur de l'Orange. En Amérique, les pétroglyphes sont présents du Canada jusqu'en Patagonie australe. Les îles du Pacifique, l'Australie, le Sud-Est asiatique et l'Inde en ont également livré des milliers.

Pétroglyphes, États-Unis

Photographie : Pétroglyphes, États-Unis

Des pétroglyphes, ou gravures rupestres, découverts en 1970 dans Monument Valley, en Arizona, États-Unis. On peut reconnaître des formes animales et humaines stylisées. 

Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

Afficher

Les sujets représentés permettent parfois d'attribuer ces gravures à une culture déterminée et d'en proposer une datation. Dans bien des cas, leur âge et leur signification demeurent problématiques.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  PÉTROGLYPHE  » est également traité dans :

PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Brigitte FAUGÈRE, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Éric TALADOIRE
  • , Universalis
  •  • 17 165 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « L'apparition de l'art rupestre et d'autres possibles rituels »  : […] Une autre caractéristique de l'Holocène ancien et moyen est l'apparition spectaculaire des vestiges qui se réfèrent à des préoccupations liées au surnaturel. Ce que l'on considère comme étant la première œuvre d'art en Amérique moyenne est en réalité un simple sacrum de camélidé provenant du site de Tequixquiac, dans le Bassin de Mexico, mais dont les parties articulaires ont été abrasées de faço […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel BRÉZILLON, « PÉTROGLYPHE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/petroglyphe/