SCALIGER PÉRIODE JULIENNE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Système romain, réforme julienne, années juliennes erronées, réforme grégorienne adoptée à des époques différentes selon les pays : la confusion historique des calendriers est telle que les chronologistes, pour les longues périodes de temps, préfèrent compter en « siècles juliens », qui présentent l'avantage de contenir un nombre constant de jours (36 525). L'humaniste français Joseph Juste Scaliger (1540-1609), notamment, a imaginé une période conventionnelle de 7 980 années juliennes (nommées ainsi en hommage à son père, Jules César Scaliger), à nouveau très en faveur chez les astronomes modernes et à laquelle se réfèrent les tables des éphémérides scientifiques. L'ère fictive de Scaliger comporte 1 995 années bissextiles et totalise 416 385 semaines, soit 2 914 695 jours. Le nombre d'années choisi pour un « cycle de Scaliger », 7 980, est le produit de 28 (cycle dominical, déterminant la lettre dominicale), 19 (cycle de Méton, ou ennéadécaétéride, déterminant le nombre d'or) et 15 (cycle d'indiction romaine, ou pontificale), qui sont les trois éléments de base du comput ecclésiastique julien. Scaliger a fixé mathématiquement l’origine du cycle en 4713 avant J.-C. (c'est-à-dire le premier jour de l'an — 4712 des astronomes), à 12 heures T.U., et son aboutissement au (lundi) 23 janvier 3268 (1er janvier 3268 dans le calendrier julien) à 12 heures T.U. Précisons qu’en — 4712, les trois cycles sont égaux à 1.

Le numéro d'ordre scaligérien du premier jour d'une année julienne Aj est « le nombre entier égal ou immédiatement supérieur au produit 365,25 (4 712 + Aj) ». Ainsi, si on considère l'an julien 2001 (an scaligérien no 6713), le numéro de son premier jour (14 janv. 2001 grégorien) est 2451924, puisque 365,25 (4 712 + 2 001) = 2 451 923,25. Le jour zéro du cycle de Scaliger étant un « lundi » et le reste de la division de 2 451 924 par 7 étant 6, on en déduit que le jour qui porte ce numéro est un dimanche (lundi + 6). Ce que confirme parfaitement notre méthode de calcul de concordance entre jours et dates (extension au xxie siècle, avec n = — 3) ; ce calcul donne bien, pour le 14 janvier 2001 (grégorien) : J = [48 + 1 +14]7 = 0 (dimanche).

On peut également repérer une date au moyen du « jour julien modifié » (en anglais modified julian date, MJD), qui se déduit de la date repérée dans la période julienne par soustraction de 2 400 000,5. L'origine de cette échelle simplifiée est le mercredi 5 novembre 1858 julien (17 nov. 1858 grégorien) à zéro heure ; la reconnaissance de son emploi, commode pour de nombreux besoins astronomiques, a été faite par l'Union astronomique internationale (U.A.I.) en 1973.

Enfin, il a été décidé par cette même U.A.I. que, à partir de 1984, l'« époque origine des temps » serait le samedi premier janvier [grégorien] de l'an 2000 à midi, ce qui correspond au début du jour julien 2 451 545,0 ; cette nouvelle époque origine des temps est désignée par J 2 000,0 (l'intervalle entre J 2 000,0 et l'origine MJD est donc de 2 451 545,0 — 2 400 000,5 = 51 544,5 j).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : ancien chef correcteur adjoint de l'Encyclopædia Universalis, correspondant du Centre d'études Simenon de l'université de Liège, Belgique

Classification

Pour citer l’article

Pierre DELIGNY, « SCALIGER PÉRIODE JULIENNE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/periode-julienne-de-scaliger/