THÉVENIN PAULE (1918-1993)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Personnage secret et discret, Paule Thévenin n'aura jamais cessé d'être au carrefour des « avant-gardes » de son temps, dans l'amitié d'œuvres aussi diverses que celles de Louis-René des Forêts et de Pierre Guyotat, de Pierre Boulez et de Jacques Derrida, ou encore de Tel quel et de Jean Genet – qu'elle avait su paradoxalement apprivoiser au point d'en devenir l'intermédiaire, l'intercesseur et, pour ainsi dire, l'imprésario au sens moral du mot. « Une sorte de Médée rieuse », selon l'image de Denis Roche, elle le fut du reste avec tous ceux qui étaient admis dans son cercle ou s'en approchaient.

Mais c'est d'Antonin Artaud que Paule Thévenin aura été le compagnon le plus extraordinaire, en vouant littéralement sa vie, dans un anonymat presque entier, à l'édition des Œuvres complètes dont le point final devait toujours reculer à mesure qu'elle avançait. Recherche jamais close des textes, des articles, des lettres, mais aussi recension des variantes d'une œuvre particulièrement in progress, rassemblement des écrits et des centaines de cahiers saturés d'encre où même le blanc des interlignes pouvait être crayonné (et qui, grâce à elle, comme c'est le cas pour beaucoup des dessins, ont pu être sauvés de la dispersion et de la spéculation). Va-et-vient entre les manuscrits, les dactylographies, les ajouts, les transformations, les ratures, déchiffrement de l'écriture qui fut bien souvent un démêlement des lettres, des néologismes voire des glossolalies, c'est-à-dire de tous les outils sonores employés par Artaud pour parvenir à retrouver le chantonnement de la langue.

Annotations innombrables, enfin, qui signalent, en parallèle au texte d'Artaud, les péripéties ou les hypothèses de son édition, notes et commentaires qui, à la faveur d'un nom, d'une initiale ou d'une date (et sans que jamais le moindre mimétisme y ait sa place), sont aussi chez Paule Thévenin rubriques encyclopédiques ou comptes rendus d'enquêtes, voire récits lapidaires, brèves chroniques, sorte de somme saint-simonienne pour peindre et narrer la co [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard MORDILLAT, Jérôme PRIEUR, « THÉVENIN PAULE - (1918-1993) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paule-thevenin/