WHITEMAN PAUL (1880-1967)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'altiste, chef d'orchestre et compositeur américain Paul Whiteman, surnommé « King of jazz », est un des protagonistes de l'émergence de ce qu'il est convenu d'appeler le « jazz symphonique », populaire dans les années 1920 et 1930.

Paul Whiteman naît le 28 mars 1890, à Denver (Colorado). Il est altiste au sein de l'Orchestre symphonique de Denver à partir de 1907, puis au sein de l'Orchestre symphonique de San Francisco à partir de 1914. En 1917 et 1918, il est incorporé dans l'U.S. Navy, où il dirige une fanfare d'une quarantaine de musiciens. Après sa démobilisation, il forme en 1918 un orchestre de danse qui joue dans des hôtels de San Francisco, de Los Angeles et d'Atlantic City. En 1920, il part avec ses musiciens pour New York, où il s'établit. Paul Whiteman recrute les meilleurs jazzmen blancs – Red Nichols, Bix Beiderbecke, Frankie Trumbauer, Eddie Lang, Joe Venuti, Red Norvo, Tommy Dorsey, Jack Teagarden ou Steve Brown, parmi beaucoup d'autres, appartiendront à son orchestre – et crée son propre style de jazz, dit symphonique, aux vastes effectifs orchestraux, et qui laisse peu de place à l'improvisation. Il connaît un énorme succès avec ses enregistrements de Whispering et de Japanese Sandman (1920), en cosignant de nombreuses chansons et en dirigeant le Paul Whiteman Orchestra dans des comédies musicales et revues de Broadway (parmi lesquelles les Ziegfeld Follies, en 1923 et 1924).

Pour sa première grande tournée aux États-Unis, Paul Whiteman commande à George Gershwin la Rhapsody in Blue, dont il dirige la création, le 12 février 1924, à l'Aeolian Hall de New York, avec le compositeur au piano ; l'instrumentation de cette œuvre, qui deviendra son thème emblématique, a été réalisée par son pianiste et arrangeur Ferde Grofé. Paul Whiteman crée également Grand Canyon Suite de Ferde Grofé (1931). Il décide d'instaurer un prix, le Whiteman Award, qui sera décerné à des œuvres de jazz symp [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  WHITEMAN PAUL (1880-1967)  » est également traité dans :

GERSHWIN GEORGE

  • Écrit par 
  • Éric LIPMANN
  •  • 1 164 mots
  •  • 2 médias

Les œuvres et la personnalité de George Gershwin témoignent de ce que furent les années folles d'un peuple qui a perdu à jamais son regard d'enfant. Il serait donc vain de chercher à savoir si le compositeur a « fait école ». En réalité, il incarne une certaine réussite « made in U.S.A. » de la première moitié du xx e  siècle, ses compositions mus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-gershwin/#i_52823

GROFÉ FERDE (1892-1972)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 574 mots

Le compositeur, pianiste et arrangeur américain Ferde Grofé a joué un rôle prépondérant dans l'émergence du jazz dit symphonique. Ferdinand Rudolf von Grofé, né le 27 mars 1892, à New York, passe son enfance à Los Angeles, où son père est acteur et chanteur tandis que sa mère enseigne la musique et joue du violoncelle. Ses parents souhaitent qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferde-grofe/#i_52823

Pour citer l’article

« WHITEMAN PAUL - (1880-1967) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-whiteman/