COSTE-FLORET PAUL (1911-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 9 avril 1911 à Montpellier (Hérault) où il s'est éteint soixante-huit ans plus tard, Paul Coste-Floret a consacré sa vie au droit, à la politique et à la démocratie chrétienne.

Avec fougue. Fils d'avocat, Paul Coste-Floret s'est engagé tout naturellement dans des études juridiques – doctorat, agrégation –, mais la guerre qui a marqué sa jeunesse n'allait pas tarder à déranger une carrière apparemment toute tracée. Avec René Capitant, le futur garde des Sceaux du général de Gaulle, il fonde et anime, en effet, le mouvement de résistance « Combat-Empire ». Voilà Paul Coste-Floret résistant.

Professeur à la faculté de droit d'Alger, il prépare activement le débarquement allié en Afrique du Nord qui aura lieu en définitive le 8 novembre 1942. L'opération est couronnée de succès, et c'est à Alger que Paul Coste-Floret, devenu directeur de cabinet du ministre de la Justice, recevra la médaille de la Résistance. Des mains même du général de Gaulle. Ce ne sera, cependant, qu'une brève rencontre, puisque la politique séparera les deux hommes par la suite.

En 1945, Paul Coste-Floret se retrouve procureur général adjoint au tribunal de Nuremberg. Professeur et haut fonctionnaire, il découvre en même temps la politique active. En se faisant élire dans sa terre natale de l'Hérault, Paul Coste-Floret s'y taille alors un fief solide. Son frère jumeau Alfred, qui a suivi la même évolution, ne peut bénéficier de la même implantation et doit chercher ailleurs, du côté de la Haute-Garonne.

Député M.R.P. pendant vingt-deux ans, Paul Coste-Floret va rester, pratiquement jusqu'à sa mort, le « patron politique » de son département. Alors que beaucoup de leaders politiques locaux refusent d'envisager leur succession, lui, au contraire, met en place une équipe de jeunes centristes qui continueront son combat, après son échec électoral de 1967.

L'année 1967 est un tournant pour lui. Battu aux élections législatives pour la première fois, il comprend que sa carrière politique s'achève. Il démissionne de sa mairie de Lodève, bien qu'il a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Christian SAUVAGE, « COSTE-FLORET PAUL - (1911-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-coste-floret/