CALLAGHAN PAUL (1947-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Spécialiste néo-zélandais de la physique moléculaire, Paul Callaghan aida à mieux comprendre la structure et le mouvement des molécules dans les fluides et les corps mous, en particulier grâce à l'utilisation de la spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (R.M.N.). Il mena par la suite des recherches sur les nanotechnologies.

Paul Terence Callaghan naît le 19 août 1947 à Wanganui (Nouvelle-Zélande). Il étudie à l'université Victoria de Wellington, puis à l'université d'Oxford, où il obtient un doctorat en physique des basses températures. Rentré dans son pays natal en 1974, il rejoint le corps enseignant de l'université Massey à Palmerston North. Il adapte alors le matériel d'imagerie par résonance magnétique (I.R.M.) du département de chimie pour effectuer ses recherches en cryophysique. Il est nommé professeur en 1984. Il retourne à Wellington en 2001 ; il occupe dès lors la chaire de sciences physiques de l'université Victoria et prend la direction de l'institut MacDiarmid, qui mène des recherches sur les nouveaux matériaux et les nanotechnologies. En 2004, Paul Callaghan participe à la fondation de la société Magritek, chargée de développer et de commercialiser du matériel d'I.R.M et de R.M.N. Il publie par ailleurs plusieurs ouvrages spécialisés, parmi lesquels Principles of Nuclear Magnetic Resonance Microscopy (1991), ainsi que des ouvrages de vulgarisation scientifique, comme As Far as We Know : Conversations About Science, Life and the Universe (co-écrit avec Kim Hill, 2007). Élu membre de la Royal Society de Londres en 2001, Paul Callaghan meurt le 24 mars 2012 à Wellington.

—  Melinda C. SHEPHERD

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Melinda C. SHEPHERD, « CALLAGHAN PAUL - (1947-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-callaghan/