PONS PATRICK (1952-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un agent de change, Patrick Pons appartenait à ce type de champions moto qui pratiquaient le motocyclisme comme on fait du ski ou du bateau.

Dès son plus jeune âge, Patrick Pons manifeste un amour passionné pour la vitesse. Très tôt, il dispute des courses de ski ; l'été, le ski nautique, dont il est un fervent adepte, développe ses dons d'équilibriste. Le goût de la compétition lui donne l'envie de la victoire et de l'effort. Rapidement, Patrick Pons s'attribue une réputation justifiée d'acrobate. Bien sûr, il y a des « bavures », et ses nombreuses fractures témoignent des risques qu'il prend sur une piste.

Patrick Pons commence la compétition à dix-huit ans. Il termine premier national dès sa deuxième course sur Kawasaki PLT, une machine à l'efficacité pour le moins douteuse. En 1972, il participe, avec une 350 Kawasaki S2 achetée d'occasion à Éric Offenstadt, à la coupe Kawasaki, au casque Total et à de nombreuses courses, dont le Bol d'or. Il remporte la coupe Kawasaki et décide, l'année suivante, de se lancer dans le grand bain international, de s'attaquer, sans aucun complexe, aux géants de la moto, français ou étrangers. Sa hargne au guidon d'une Yamaha TD3 attire alors l'attention d'un spectateur très attentif : Jean-Claude Olivier, directeur commercial de Yamaha pour la France. Cette année-là, Patrick Pons termine onzième en 250 cm3 et treizième en 350 cm3 : même pour un surdoué du pilotage, les débuts en Championnat du monde sont difficiles. Heureusement pour lui, Sonauto Yamaha n'hésite pas à renouveler son contrat.

Durant toute la saison 1974, Patrick Pons lutte pour la victoire. Malheureusement, un accident pendant le Grand Prix d'Espagne lui fait perdre une partie du bénéfice de ses nombreuses prestations de qualité. Il termine cependant troisième en 250 cm3 et 350 cm3, après avoir manqué de peu deux places de vice-champion du monde en 250 cm3, derrière Walter Villa et Dieter Braun, et en 350 cm3, derrière [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Richard VERDELET, « PONS PATRICK - (1952-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/patrick-pons/