PASSIFLORE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La composition chimique des passiflores (Passiflora incarnata L. ; P. caerulea L. ; passifloracées) est encore assez mal connue. Elles contiennent en particulier, pour principes actifs, des matières résineuses, un alcaloïde, un composé cyanogénétique (présent seulement chez P. coerulea, qui est aussi très riche en vitamine C), beaucoup de calcium. La plante, originaire d'Amérique tropicale, est entrée dans la matière médicale en 1867, à la suite des travaux de Phares, aux États-Unis. C'est un excellent sédatif nervin, sans effet stupéfiant ni toxicité, provoquant tout au plus une certaine hypotonie intestinale à doses excessives. Également antispasmodique, hypotensive, analgésique, elle donne de bons résultats dans l'insomnie nerveuse, seule ou avec des synergiques : aubépine, saule blanc, valériane. Elle est indiquée aussi dans la migraine d'origine nerveuse, les névralgies, l'angoisse, la nervosité, les spasmes, les suites d'éthylisme et de morphinomanie. Les préparations aqueuses sont peu actives (l'eau précipitant les substances résineuses) : on donnera la préférence à la teinture, sous contrôle médical.

Fleurs de la passion

photographie : Fleurs de la passion

photographie

Étamines et pistil d'une passiflore (Passiflora sp.). 

Crédits : Schafer & Hill/ Getty Images

Afficher

—  Pierre LIEUTAGHI

Écrit par :

Classification

Autres références

«  PASSIFLORE  » est également traité dans :

PARIÉTALES

  • Écrit par 
  • Marc-André THIÉBAUD
  •  • 2 866 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Caractères généraux »  : […] Tous les types sont représentés chez les Pariétales : plantes herbacées, annuelles, bisannuelles ou vivaces, lianes, arbres et arbustes. Les familles les plus représentatives sont les Violacées, les Droséracées, les Cistacées, les Tamaricacées et les Passifloracées, auxquelles on rattache un certain nombre de familles surtout tropicales. Les fleurs sont construites sur le type pentamère, et l'ovai […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LIEUTAGHI, « PASSIFLORE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/passiflore/