STRUVE OTTO (1897-1963)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'astronome américain d'origine russe Otto Struve naît le 12 août 1897, à Kharkov, dans l'Empire russe (auj. Kharkiv, en Ukraine).

Arrière-petit-fils de Friedrich Georg Wilhelm von Struve, Otto Struve est le dernier représentant d'une longue lignée d'astronomes. Il doit interrompre ses études à l'université de Kharkov pour servir dans l'armée impériale russe de 1916 à 1918 et, après la révolution russe, dans l'Armée blanche, de 1919 à 1920. Il subit alors plusieurs mois de privation en Turquie après la défaite des Blancs mais, en 1921, il parvient à émigrer aux États-Unis. Membre du Yerkes Observatory, près de Chicago, il commence ses recherches en spectroscopie stellaire, et il va apporter des contributions remarquables en astrophysique stellaire. En étudiant delta Orionis et plusieurs autres étoiles, il constate que le spectre émis par les étoiles chaudes contient parfois une ligne d'absorption sombre correspondant au calcium, bien que ce phénomène ne puisse pas provenir de la présence de cet élément dans l'étoile elle-même. En 1925, il attribue cette ligne à de vastes nuages de calcium situés principalement dans le plan galactique.

Nommé directeur de l'observatoire Yerkes en 1932, Struve crée la même année le McDonald Observatory, au Texas, qu'il dirigera par la suite. En 1938, au terme de deux années de recherche, il établit la présence d'hydrogène dans l'espace interstellaire. Cette découverte se révélera par la suite d'une importance primordiale pour le développement de la radioastronomie. Struve démontre en outre que de nombreuses étoiles tournent rapidement sur leur axe, avec une période de rotation parfois inférieure à une journée. Il mène également de vastes recherches sur les étoiles variables et sur le spectre des étoiles doubles, multiples et particulières.

En 1947, Struve quitte la direction des observatoires Yerkes et McDonald pour devenir président du département d'astronomie de l'université de Chicago. En 1950, il accepte de diriger le Leuschner Observatory de l'université de Californie à Berkeley et, de 1959 à 1962, il dirige le National Radio Astronomy Observatory à Green Bank (Virginie-Occidentale). Vice-président de l'Union astronomique internationale de 1948 à 1952 et président de 1952 à 1955, il contribue fortement à empêcher les tensions de la guerre froide de provoquer la disparition de cette institution. Auteur prolifique, il a publié près de 700 articles ainsi que de multiples ouvrages, tels que Stellar Evolution (1950) et The Universe (1962). Otto Struve meurt le 6 avril 1963 à Berkeley (Californie).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« STRUVE OTTO - (1897-1963) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-struve/