OLED (organic light emitting diode) ou DIODE ÉLECTROLUMINESCENTE ORGANIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Diode électroluminescente organique

Diode électroluminescente organique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Écrans de télévision OLED

Écrans de télévision OLED
Crédits : LG Electronics

photographie

Écran souple

Écran souple
Crédits : Sony Corporation

photographie

Écran transparent

Écran transparent
Crédits : SID 2012 Digest/ John Wiley & Sons Ltd

photographie


Diodes laser organiques

Les diodes laser possèdent de nombreuses applications dans les télécommunications, l'électronique grand public, les instruments de mesure… La possibilité d’élaborer ces composants à partir de matériaux organiques est attractive.

Une diode laser est généralement constituée d’un matériau actif, jouant le rôle d’amplificateur optique, et d'une structure réfléchissante, dite résonante. L'amplification optique peut se produire sous l'action d'une excitation (encore appelée « pompage ») de nature optique ou électrique. En régime de fonctionnement laser, au-delà d'un seuil d'excitation, le faisceau lumineux émis est très directionnel et la largeur du spectre d'émission est fortement réduite par rapport au régime d'émission dite « spontanée » d'une diode électroluminescente.

De telles observations ont été obtenues pour la première fois par Daniel Moses en 1992, avec un polymère électroluminescent en solution et soumis à une excitation optique. En 2000, J. H. Schön et ses collaborateurs ont rapporté avoir obtenu un effet laser cette fois par pompage électrique à partir de l’anthracène. Toutefois, devant le scepticisme de la communauté scientifique (estimant que certaines observations peuvent être attribuées à tort à une émission laser), cette équipe a retiré sa publication deux ans plus tard.

L'instabilité des semi-conducteurs organiques sous un fort niveau d'excitation électrique ou optique constitue un obstacle majeur à la mise en œuvre de diodes laser organiques. Leur faisabilité n’a pas encore été démontrée.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteure en électronique, spécialité matériaux, maître de conférences à l'université Paul-Sabatier, Toulouse

Classification


Autres références

«  OLED (organic light emitting diode) ou DIODE ÉLECTROLUMINESCENTE ORGANIQUE  » est également traité dans :

ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges ZISSIS
  •  • 8 119 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L’avenir de l’éclairage »  : […] La révolution de l'éclairage a été déclenchée depuis les années 1990 pour réduire les coûts énergétiques au niveau mondial. Les chercheurs et les ingénieurs se sont attachés à augmenter les efficacités lumineuses des technologies existantes et en ont développé de nouvelles, plus performantes, afin de répondre à un besoin de notre société : la production de la lumière artificielle. Ce besoin croît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclairage-domestique/#i_56142

LUMINESCENCE

  • Écrit par 
  • Séverine MARTRENCHARD-BARRA
  •  • 3 907 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Cathodoluminescence et électroluminescence »  : […] La cathodoluminescence est l’émission de lumière provoquée par des électrons accélérés sur une cible. C’est le principe des anciennes télévisions « cathodiques » dont les luminophores étaient des sulfures de zinc dopés avec différents ions selon la couleur recherchée (rouge-vert-bleu). Aujourd’hui, la cathodoluminescence reste une méthode très utilisée en géologie ou en archéologie pour identifie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luminescence/#i_56142

Voir aussi

Pour citer l’article

Pascale JOLINAT, « OLED (organic light emitting diode) ou DIODE ÉLECTROLUMINESCENTE ORGANIQUE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oled-diode-electroluminescente-organique/