NOTES SUR LA NATURE, LA CABANE ET QUELQUES AUTRES CHOSES (G. A.Tiberghien)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'intérêt que Gilles A. Tiberghien porte aux cabanes n'est pas nouveau. Dans un ouvrage précédent, Nature, art, paysage (Actes Sud-École nationale supérieure du paysage-Centre du paysage, Arles-Versailles, 2001), il avait déjà, en philosophe et historien de l'art, rendu ses lecteurs sensibles à cet archétype qui est aussi un motif de la création artistique contemporaine. La cabane était alors présentée comme « un point de rencontre privilégié entre l'art et la nature », une « façon d'être non pas à l'abri du monde mais hors de soi ».

La cabane n'est pas un abri, ou si fragile : elle expose celui qui l'habite « à lui-même et à la nature conçue comme extériorité ». Une prise en compte sérieuse de la cabane conduit nécessairement à une réflexion sur la nature, l'architecture et l'habiter, mais aussi sur l'exercice de la pensée dans son rapport à l'espace. Écrites sous les auspices de Henry David Thoreau, de Ludwig Wittgenstein et de John Brinckerhoff Jackson, les présentes Notes sur la nature, la cabane et quelques autres choses (coll. Les Marches du temps, éd. du Félin, Paris, 2005), qui reprennent et poursuivent celles publiées en 2000 par l'École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, développent, quoique sur un registre plus personnel, les mêmes interrogations.

À la suite de Vitruve, mais aussi, au xviiie siècle, de Marc-Antoine Laugier, la cabane primitive a souvent été considérée comme l'origine de l'architecture. Il n'est pas sûr pourtant, selon Gilles A. Tiberghien, qu'il faille l'envisager dans cette perspective, qui est celle de la maison, de l'habitat en dur et du chez soi.

La cabane brouille la distinction entre l'extérieur et l'intérieur. La notion d'un seuil, si importante pour la maison, s'efface au profit d'un rapport « élargi » au territoire et plus précisément à son horizon, voire à son horizontalité. Thoreau, lorsqu'il s'établit à Walden Pond, n [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., U.M.R. géographie-cités

Pour citer l’article

Jean-Marc BESSE, « NOTES SUR LA NATURE, LA CABANE ET QUELQUES AUTRES CHOSES (G. A.Tiberghien) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/notes-sur-la-nature-la-cabane-et-quelques-autres-choses/