SEMIONOV NIKOLAÏ NIKOLAÏEVITCH (1896-1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physico-chimiste soviétique né à Saratov, mort à Moscou. Nikolaï Nikolaïevitch Semionov obtient son doctorat en 1917 à l'université de Petrograd (Saint-Pétersbourg jusqu'en 1914, Leningrad à partir de 1924) et dirige, dès cette année-là, le laboratoire des phénomènes électroniques de l'Institut physico-technique de cette ville. En 1931, il est nommé directeur de l'Institut de chimie-physique de l'Académie des sciences à Leningrad, puis, en 1943, à Moscou, où il devient également professeur à l'université de Moscou.

Les travaux fondamentaux et appliqués de Semionov ont été menés à partir de 1926 parallèlement à ceux de son collègue anglais Cyril Norman Hinshelwood. Semionov s'est intéressé aux applications de la cinétique chimique, aux problèmes de combustion et aux mélanges explosifs. Il a pu ainsi montrer que le point d'éclair est en fait une fonction de différents paramètres thermiques et cinétiques, tels l'ordre et l'énergie d'activation de la réaction, la densité et la composition du mélange réactionnel, la chaleur de réaction et la vitesse de refroidissement par les parois du réacteur. Dès les années 1931-1934, Semionov a soigneusement étudié les mécanismes des réactions chimiques en chaînes, selon le nombre et le comportement des radicaux libres formés dans les différentes étapes des processus réactionnels. En 1956, Semionov a reçu le prix Nobel de chimie conjointement avec Hinshelwood.

—  Georges BRAM

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sud-XI-Orsay

Classification

Pour citer l’article

Georges BRAM, « SEMIONOV NIKOLAÏ NIKOLAÏEVITCH - (1896-1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-nikolaievitch-semionov/