IEJOV NIKOLAÏ IVANOVITCH (1895-1940)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu d'une famille pauvre, Nikolaï Ivanovitch Iejov adhère au Parti bolchevique après 1917. Jusqu'à la fin des années vingt, il est permanent du parti dans le Kazakhstan. Son ascension débute en 1929 : il grimpe rapidement les échelons. Vice-commissaire du peuple à l'Agriculture, il est chargé l'année suivante des sections cadres et affectations du comité central, fonction qui lui confère pouvoir et influence sur l'appareil du parti. Type de l'apparatchik inconditionnellement fidèle à Staline, il est membre du comité central en 1934, dirige la section du comité central chargée de l'industrie, est élu à la commission exécutive du Komintern et nommé vice-président de la commission centrale de contrôle. À ce poste, il contrôle l'activité du N.K.V.D. (commissariat du peuple aux Affaires intérieures). En 1936, il remplace Iagoda au poste de commissaire du peuple à l'Intérieur et poursuit les purges entreprises par son prédécesseur. Démis de ses fonctions en décembre 1938, il est remplacé par Béria et nommé commissaire du peuple aux Transports maritimes et fluviaux. Arrêté au début de 1939, accusé de tentative de meurtre contre Staline, il a été exécuté en 1940. Sa liquidation a été suivie de quelques réhabilitations destinées à lui faire porter aux yeux de l'opinion publique l'entière responsabilité des purges.

—  Georges HAUPT

Écrit par :

  • : sous-directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  IEJOV NIKOLAÏ IVANOVITCH (1895-1940)  » est également traité dans :

STALINE JOSEPH VISSARIONOVITCH DJOUGACHVILI dit (1879-1953)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 453 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le fonctionnement de la dictature stalinienne »  : […] L'accès à une documentation profondément renouvelée par l'ouverture des archives soviétiques a permis aux historiens de mieux comprendre le fonctionnement de la dictature stalinienne. Les documents aujourd'hui accessibles (protocoles du Politburo, correspondance de Staline avec ses plus proches collaborateurs) montrent comment, dans les années 1930, Staline modifia et détourna à son profit exclus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/staline/#i_42703

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 667 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « Socialisme et terreur (1934-1939) »  : […] Le 26 janvier 1934 s'ouvre le XVII e  congrès du parti, chargé de dresser le bilan du Grand Tournant. Plus encore que les précédents, ce congrès marque le triomphe de Staline. Le bureau politique, d'où les derniers opposants à la ligne stalinienne ont été écartés, est domestiqué ; les anciens opposants ralliés célèbrent unanimement la construction du socialisme grâce à la sagesse du guide Staline, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s/#i_42703

Pour citer l’article

Georges HAUPT, « IEJOV NIKOLAÏ IVANOVITCH - (1895-1940) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-ivanovitch-iejov/