MANSELL NIGEL (1953- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D'un tempérament fougueux, le pilote automobile britannique Nigel Mansell attend longtemps la consécration. En 1986, il perd le titre mondial de formule 1 lors du dernier grand prix de la saison : un pneu de sa Williams-Honda éclate, et le titre échoit à Alain Prost. En 1987, il doit renoncer aux deux derniers grands prix en raison d'un accident, et son coéquipier Nelson Piquet, moins brillant mais plus régulier, est couronné. En 1992, au volant d'une Williams-Renault, il devient enfin champion du monde, mais, Alain Prost ayant été engagé par Frank Williams, il met un terme à sa carrière en formule 1. Nigel Mansell a remporté 31 grands prix.

Nigel Mansell

Nigel Mansell

photographie

Le pilote automobile britannique Nigel Mansell au volant de sa Williams-Renault lors du Grand Prix du Portugal en 1992, année où il devint champion du monde de formule 1. 

Crédits : Pascal Rondeau/ Allsport/ Getty

Afficher

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  MANSELL NIGEL (1953- )  » est également traité dans :

FORMULE 1

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 472 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « La rivalité Prost-Senna »  : […] En 1988, l’écurie McLaren reçoit le renfort de deux recrues de choix : le moteur Honda et le pilote Ayrton Senna ; les monoplaces rouge et blanc vont outrageusement dominer la saison, remportant quinze des seize grands prix (8 pour Senna, 7 pour Prost), et le Brésilien est champion du monde. En 1989, les moteurs turbocompressés ont été interdits, mais Honda a préparé un V10 atmosphérique qui perme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/formule-1/#i_85080

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MANSELL NIGEL (1953- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nigel-mansell/