NATROLITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Parmi les zéolites fibreuses, la natrolite (du grec natron, soude, et lithos, pierre) est la plus fréquente. C'est un tectosilicate, dans lequel une partie de la silice est remplacée par de l'alumine. La formule chimique théorique s'écrit donc [Si3Al2O10]Na2, 2H2O, mais un peu de fer trivalent et de potassium peuvent se substituer respectivement à l'aluminium et au sodium. La symétrie est de type orthorhombique, et la masse volumique 2,25 g.cm–3.

La natrolite se présente soit en cristaux allongés, d'apparence quadratique, soit en masses fibroradiées, d'aspect soyeux, soit, plus rarement, en masses compactes. Incolore à blanc, parfois légèrement coloré par des impuretés, ce minéral est d'éclat vitreux, parfois nacré. La natrolite est en fait difficilement distinguable d'autres zéolites fibreuses comme la thomsonite ou le mésotype.

On trouve la natrolite dans les cavités des roches volcaniques basiques, dans lesquelles elle est l'une des dernières zéolites à cristalliser. C'est aussi un produit de l'altération hydrothermale de la néphéline, de la sodalite ou des plagioclases sodiques.

—  Michel GIBERT

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel GIBERT, « NATROLITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/natrolite/