SÖDERBLOM NATHAN (1866-1931)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Théologien luthérien et historien des religions. Né à Trönö, Söderblom fait ses études de théologie à Uppsala et à Paris où il obtient, en 1901, le doctorat en théologie. Professeur d'histoire des religions à Uppsala (1901) et à Leipzig (1912), il est nommé archevêque d'Uppsala en 1914. Vivement attiré par l'œcuménisme, il en devient l'un des promoteurs avant même la Première Guerre mondiale. Il joue un rôle décisif lors de la Conférence œcuménique pour un « christianisme pratique » de Stockholm en 1925. En 1930, l'Académie suédoise lui accorde le prix Nobel de la paix.

Pionnier de l'histoire moderne des religions, Söderblom s'attache à distinguer les mystiques de la personne et les mystiques de l'infini ; avant R. Otto, il tente de donner une description du sacré. Il synthétise ses travaux dans un livre qui retrace l'évolution de l'idée de Dieu et de la foi à travers les différentes religions et en montre l'aboutissement dans le christianisme, qui en représente la vision la plus haute. Comme primat de l'Église suédoise, Söderblom promeut une réforme liturgique et milite activement pour le rapprochement entre chrétiens des différentes confessions.

Parmi ses œuvres, on peut citer : La Vie future d'après le mazdéisme (1901), Le Devenir de la foi en Dieu (1916), Le Dieu vivant (1933), La Conférence de Stockholm pour un christianisme pratique (1925).

—  Jean-Louis KLEIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Louis KLEIN, « SÖDERBLOM NATHAN - (1866-1931) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nathan-soderblom/