GONTCHAROVA NATALIA SERGUEÏEVNA (1883-1962)

Natalia Gontcharova, qui, en 1898, est entrée à l'École de peinture, de sculpture et d'architecture de Moscou y rencontre Mikhaïl Larionov et, à dater de cette époque, leur destin et leur œuvre sont indissociables. Après avoir subi les influences de la peinture européenne du début du siècle, tout en adhérant au rayonnisme de Larionov, elle est surtout attirée par l'art populaire russe et l'expression picturale orientale (icônes et loubok). Connue par les nombreuses expositions organisées par Larionov avec qui elle s'est mariée, elle est engagée par Diaghilev pour les décors, les costumes, les affiches et le programme des Ballets russes (Le Coq d'or, 1914 ; Liturgie, 1915 ; Sadko, 1916 ; Noces, 1923 ; L'Oiseau de feu, 1926). Installée à Paris depuis 1919, après la disparition de Diaghilev, elle crée de nombreux décors et costumes de ballets, en particulier Boléro à l'Opéra-Comique (1932), Les Jouets aux Ballets de Monte-Carlo (1934), Bogatyri aux Ballets russes de Monte-Carlo (1938), Le Barbier de Séville à Londres (1948). Elle termine sa vie pauvre et oubliée. Elle a tenté de faire une synthèse entre l'imagerie populaire, l'art russe et les tendances de l'art moderne ; elle réussit dans ses décors, costumes et affiches de ballets, par une écriture simple et naïve où le relief disparaît au profit de couleurs claires, joyeuses et éclatantes, à traduire toute la féerie du spectacle.

—  Jane PATRIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  GONTCHAROVA NATALIA SERGUEÏEVNA (1883-1962)  » est également traité dans :

LARIONOV MIKHAÏL FEDOROVITCH (1881-1964)

  • Écrit par 
  • Jane PATRIE
  •  • 244 mots

Peintre, décorateur et chorégraphe russe. À l'école de peinture, de sculpture et d'architecture de Moscou, où il se montre turbulent (1891), Mikhaïl Larionov rencontre Natalia Gontcharova qui, à partir de cette époque, partage son existence. Influencé par l'impressionnisme, par le cubisme et par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-fedorovitch-larionov/#i_5098

RAYONNISME

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 294 mots

Mouvement qui fut fondé vers 1910 par Mikhaïl Larionov et Natalia Gontcharova, dont les recherches « primitivistes » s'enlisaient. Prônant un retour à l'Orient, il est en fait assez proche, dans ses idées, mais non dans ses réalisations, de la notion, théorisée par Boccioni, d'intersection fictive des plans dans l'espace. Le rayonnisme qui est l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnisme/#i_5098

Pour citer l’article

Jane PATRIE, « GONTCHAROVA NATALIA SERGUEÏEVNA - (1883-1962) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/natalia-sergueievna-gontcharova/